Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Réponses à tout | Accueil | Rentrer au pays »

21 septembre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

prixdeflore2006

Hum. On le sait, que nos éditeurs sont de piètres businessmen, petits commerçants près de leurs sous qui n'aiment pas risquer l'averse.

MAIS! Peut-on en vouloir à C. Bourgois de ne pas avoir publié AmPsycho ? Car au fond, il a bien le droit de détester le bouquin (que je trouve moi aussi bien moins bon que les précédents)... Et cela me semble une excellente raison de ne pas publier quand on dirige sa propre maison d'édition !!
Parler d'incompétence me semble là un "ethnocentrisme grande-entreprise" un peu léger...

(évidemment, C. Bourgois n'aurait pas sa place dans un grand groupe où l'enjeu est de repérer les futurs succès. Mon petit doigt me dit que ça ne l'emeut guère...)

agnes

Puisque tu parles de raphael sorin, lui as tu envoyé ton manuscrit ? il a l'air plutot rock'n'roll comme editeur, non?

gadrel

tout a déjà été écrit, et il en reste tellement à lire.

Gadrel

Le message ci-dessus n'est pas de moi.

vic

C'est assez vrai. MAIS. Tu oublies ce que je te disais en commentaire d'un autre poste. L'éditrice de VERRE CASSE d'Alain Mabanckou (Seuil) a publié ce texte seule contre tous. Personne n'en voulait au Seuil. Après quatre mois de négociations, pendant lesquels elle n'a cessé de le soutenir, le Seuil a cédé. Elle l'a publié. Et ce fut un "succès".

wrath

@prixdeflore: pas du tout d'accord. La subjectivité en littérature (comme dans tout domaine artistique) n'existe pas. "American Psycho" est une oeuvre de génie, objectivement. Les "goûts" de Christian Bourgois n'ont pas à rentrer en compte.

@agnes: oui, je lui ai envoyé il y a 9 mois, sans aucune réponse de sa part depuis! Super rock n'roll, effectivement.

@vic: Alain Mabanckou est un auteur de troisième zone (du moins, d'après ce que j'en ai lu: "mémoires de porc épic", complètement nul)

Gadrel

La subjectivité existe en art, c'est le relativisme qui n'existe pas. La subjectivité parle de la personne qui reçoit l'oeuvre (je trouve ça bien ou pas), le relativisme nie la valeur intrinsèque de l'oeuvre (les habitués du relativisme confondent les deux, pensant qu'il suffit d'une personne qui n'aime pas un chef-d'oeuvre pour que la qualité de celui-ci soit prétendument indécidable).

Toutefois, c'est aller très loin que de dire qu'AP est une oeuvre de génie. Attention à ne pas dénaturer les mots.

wrath

Effectivement, je voulais parler de relativisme. Bien sûr, une oeuvre objectivement belle peut être reçue subjectivement de manière différente.
Et je maintiens que "American Psycho" est génial, ce qui n'est pas le cas de "Less than zero" par exemple.

vic

De fait, il semblerait que Mémoires de porc-épic soit beaucoup moins bon que Verre Cassé. Seulement, disant cela, tu t'écartes du problème, qui n'est pas auteur de première ou de troisième zone, mais risques ou absence de risques pris par un éditeur.

Chproutz

Le probleme n'est pas tant la prise de risque, mais plutot la responsibilite professionnelle. Lorsque on prend une decision professionnelle, il serait normal d'en tirer les consequences lorsque cette decision se revele un fiasco.

Mais encore une fois, on se place la dans un systeme vertueux ou l'editeur est un commercant, sans pretention creatrice. Ce qui n'est evidemment pas le cas en France.

Aurelien

Est-ce que tu as lu ce post sur le blog de Pierre Assouline?

http://passouline.blog.lemonde.fr/livres/2006/09/des_rumeurs_pas.html

wrath

ça me confirme dans l'idée que le milieu germanopratin n'aime pas lire. Quel Anglo-saxon aurait envie de se taper 900 pages sans véritable intrigue? Heureusement que le "fils Littel" écrit in French...

Aurelien

Il y a aussi de l'inventivité dans le choix du pseudo. Petit/Littel...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats