Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Photographies d'un hamburger | Accueil | I am what I am »

21 octobre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Chproutz

Le cas de Littell est quand meme un peu particulier puisqu'il s'agit d'un coup de marketing a l'anglaise: Gallimard a annonce avoir signe avec lui un contrat mirobolant, donc tout le monde s'est precipite pour l'acheter.
Que Calmann-Levy l'ait "rate" ne me semble donc pas ridicule. Par contre, qu'ils ne soient pas capable de monter des coups de bluff similaires me semble une parfaite illustration de leur incapacite marchande.

Egotique

Tout à fait d'accord pour dire que ceux qui ont du flair et du culot doivent être récompensés, et que la découverte de nouveaux talents devrait primer sur le clanisme confortable du milieu de l'édition en France.
Mais il ne faut pas oublier que Saatchi est un publicitaire à la base. Il a réussi à faire basculer l'art moderne dans la Pop Culture anglaise, en faisant des gens comme Hirst ou Tracy Emin des popstars à grand coup d'expos tapageuses ("Sensations" particulièrement).
On est donc pas loin de la spéculation pure et simple. Saatchi a créé un Label et maintenant, il suffit qu'il passe 30mn à la Truman Brewery pour réserver des oeuvres de fin d'année d'étudiants en art, pour que leur cote s'envole artificiellement. Ce n'est plus le marché qui décide ou le talent qui s'exprime, mais juste la Marque Saatchi qui s'impose.
Je me demande alors quelle est la réaction d'artistes talentueux qui n'ont juste pas eu la chance de croiser sa route. Elle doit être en gros similaire à la tienne maintenant.

Bravo pour tes posts btw.

wrath

@Chproutz: incapacité marchande ET incapacité artistique, voilà les caractéristiques de la majorité des éditeurs français. On ne peut pas passer son temps dans des "déjeuners d'affaire" avec ses copains et espérer découvrir le prochain Houellebecq...

@Egotique: Très juste. Il suffit que Saatchi claque des doigts pour qu'un artiste soit repéré. Et c'est vrai que le milieu de l'art contemporain britannique ne favorise pas le repérage de jeunes talents. C'est un peu similaire au milieu de l'édition français (sauf que les "soirées littéraires" sont remplacées par des "private views"...) C'est d'ailleurs un des sujets de mon deuxième roman, que j'écris en ce moment.

comprar camisetas

Sus acuarelas son simplemente increíbles, y van muy bien con el estilo de sus fotografías. Usted tiene un gran gusto para estas cosas, y me alegro de que hayas publicado sobre este evento. En cuanto al retrato, que se parece mucho a usted, especialmente si nos fijamos en la expresión de la cara, muy so?adora y teniendo en cuenta, al mismo tiempo =) cejas grandes, demasiado;)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats