Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Publier dans Bordel, séduire Stéphane Million | Accueil | Jeunes romanciers »

19 mars 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mandor, président de la FAPM

Chère amie,
A chaque fois que je sors dans une soirée littéraire, j'en parle. 2 fois dans l'année. Il ne me semble pas que cela soit excessif...
Tu as un problème avec ça, soit, mais il n'empêche que tu ne peux pas reprocher à tout le monde de ne pas être comme toi. Quant à me traîter de journaliste people, je te trouve un chouia sarcastique. Tu as vu de qui je parle sur mon blog (écrivains, chanteurs, comédiens). Je ne parle pas de personnes à la notoriété éphémère. Tu exagères tout mademoiselle.

Laure

Bonjour. Je suis une lectrice régulière de ce blog même si je ne commente pas.

Bien sûr qu'il existe encore des éditeurs qui prennent des risques, ce sont les petits éditeurs. Pour ceux-là, pas besoin de faire partie du milieu ou d'avoir des contacts, la qualité littéraire suffit. Du moins, c'est le cas du mien (les éditions L'Olibrius Céleste, qui ont démarré il y a quelques semaines). Les manuscrits qu'il va publier ont été reçus par la poste (ou plutôt par mail car il accepte ce type d'envois).

Le problème, c'est que beaucoup d'aspirants-écrivains arrivistes ne veulent pas se contenter d'être chez un petit éditeur. C'est dommage car il y a un début à tout, et moi, j'aurais tendance à soutenir et encourager les petits éditeurs qui sont les vrais preneurs de riques plutôt que les autres.

On peut être alternatif et chercher à se faire connaître. C'est même nécessaire (hélas) pour bien promouvoir ses auteurs et faire en sorte qu'ils ne restent pas dans l'ombre et soient lus.

Em

Les petits éditeurs fonctionnent comme les "grands" : il y en a de toutes sortes, des sérieux et des pas sérieux.

Wrath : réponds moi pour une fois, pourquoi ne me crois-tu pas quand je te dis que je ne vais jamais dans les soirées littéraires et que j'ai été publiée 3 fois par la poste (changements d'éditeurs : Le Rouergue, La Martinière, POL). Si ça a marché pour moi 3 fois sans contact aucun dans le milieu, tu penses bien que ça doit marcher au moins 1 fois pour d'autres. Mais on diriat que tu ne tiens pas compte de mes commentaires ? Peut-être parce qu'ils n'arrangent pas ta théorie du complot : je ne vais presque jamais à Paris, j'habite dans un bled, je suis pas issue du "milieu". Ou bien tu prétends que je ments ?

Antoine

Wrath, je pense que tu es dingue..
C'est marrant, je l'attendais cette note, c'était couru.. que Wrath vienne pas chier sur un projet comme celui là, c'était plutot etonnant..

Une oeuvre, pour exister, a besoin d'un public.. on est signé chez un petit éditeur, et on nous a donné la possibilité de lancer ce numéro dans de chouettes conditions, pourquoi refuser? Le Réservoir est une tres belle salle, nous y avons organisé une lecture des textes par un comédien, et un concert des auteurs/chanteurs présents dans la revue.. je veux bien créer dans la solitude et la souffrance (ta vision romantique et teenage de la litterature), mais le but de la revue est de faire connaitre des auteurs, et donc il faut en passer par un systeme de médias et de bouche à oreille.. D'autres soirées sont prévus en France et en Belgique, pour défendre la revue dans différentes villes, il se trouve qu'à Paris le Réservoir nous a ouvert ses portes, c'est une chance..
Si ton bouquin sort un jour, tu refuseras une soirée de lancement dans un endroit que tu aimes? tu refuseras de partager sa sortie avec tes connaissances?

Tu parles de ma crédibilité? tu ne sais rien, tu parles dans le vide.. On fait ce travail bénévolement, pour proposer le travail de jeunes auteurs qui galèrent à percer, on gagne rien dessus.. les contacts qu'on se fait? on les avait bien avant la revue, comme tu le dis si bien Olivia est journaliste, et moi j'ai participé à pas mal de choses.. c'est le parcours d'un artiste, normal, lambda, pour peu qu'il se bouge.. Ton commentaire sur ma crédibilité, je le prend de qui ça vient...j'avais un bouquin qui devait sortir en 2007 et j'ai préféré défendre la revue, ce qui m'a couté ma publication.. contrairement à toi je ne vois pas la publication comme la finalité de mon écriture, j'essaie de faire des choix cohérents avec mes envies et mes aspirations, et mes convictions..
Mon prochain éditeur me choisira parce que mon livre sera bon, et pas parce que j'ai une revue, c'est completement debile..

Le débat sur nos amis "myspaciens" a deja eu lieu y a deux mois.. il y a dans la revue une petite poignée d'auteurs (3 auteurs sur les 12 choisis suite à l'appel à texte, tu parles d'un scandale!) qui sont dans mes "amis myspaciens", certes, et qui ont été rajoutés après que nous ayons acceptés leurs textes..mais ça bien sûr tu n'en sais rien, et donc tu donnes une version très "mauvais esprit" de la chose..

Max Monnehay ou Aymeric Patricot sont des auteurs doués et généreux, qui ont accepté de participer à ce projet très spontanément, qui sont tous les deux auteurs de premier roman, et qui n'ont pas besoin d'attirer l'attention sur eux, je te rappelle que max a notamment reçu le prix national du premier roman 2006.. Ils ont souhaité faire partager la petite lumière qu'ils avaient sur eux à d'autres auteurs de premier roman ou en recherche de publication.. une solidarité que tu ne comprends pas, et qui ne relève d'aucun mauvais esprit..

On a jamais prétendu être vertueux, on a proposé une litterature que nous aimions, d'auteurs qui avaient du mal a attirer la lumiere sur leur boulot.. je ne vois pas ce que ça a de corrompu ou de dégradant de faire une fete pour celebrer la naissance de cette revue, sur le modele de Bordel ou Decapage, toutes ces revues ne sont pas antagonistes, elles vont dans la meme direction, celles d'ouvrir des fenetres pour faire connaitre des noms, des univers...

Second Flore, au même titre que d'autres présents, sont des amis bloggers, Olivia et moi bloggons depuis plus de deux ans, nous avons des affinités avec certains, ça aussi faudrait s'en justifier? mais t'es qui serieux pour pointer ces choses du doigt en trouvant ça anormal?

Quant au mot "alternatif", il serait temps de désacraliser... l'alternatif designe des courants en dehors d'un schema classique... on defend le travail d'une scène litteraire alternative, à savoir la scène litteraire qui s'est constitué par le net, qui est présente et peu considérée...il y a d'autres scenes alternatives, à chacun de les mettre en avant..

Ton fond de commerce, qui consiste à casser les initiatives qui prenne dans un milieu a qui tu leches le cul par mail ou par courrier et qui ne semble pas vouloir de toi, à casser les auteurs "sympas" pour pas faire comme tout le monde, ou à prendre tout le monde de haut me fait gerber... profondement...

Tu n'aimes pas ce projet? aucun soucis là dessus, ce projet c'est l'anti these de ce que tu représentes.. il n'a d'autre but que de démontrer que oui, de jeunes auteurs ont leur place dans l'édition actuelle, pour peur qu'ils défendent leur boulot avec talent et intégrité...

Tu m'as écris un mail de pire faux cul y a genre un an.. dejà tu flairais bon la conne.. ce qui me désole c'est de voir que ça s'arrange pas, mais qu'en plus, tu entraînes avec toi des idées nauséabondes..

Donc oué, que ton âme d'artiste soit gangrennée et que tu pourrisses sur ce blog, soit, que t'ai besoin que des gens assistent à ça, soit aussi..c'est ton droit le plus strict.. mais evite de dire des conneries mechamment orientées, t'es completement à côté de la plaque..les conneries que tu écris, aussi justifiées soit elle dans ton esprit malsain, restent noir sur blanc sur la toile, ce sont des propos qui restent, que des gens qui ne connaissent pas le fin mot de l'histoire peuvent lire.. dis du mal si tu veux (gratuit comme pour ta note sur le livre de william pierre) mais essaie au moins d'avoir un vrai travail d'investigation avant de cracher sur les choses, contacte nous, contacte des auteurs de la revue, contacte l'éditeur, renseigne toi pour connaitre le fonctionnement, savoir comment ça se passe, pose des questions.. tu te contente de reprendre des ragots, de créer des rumeurs... et c'est grave, de décridibiliser le travail des gens sans le connaître, et sans savoir de quoi tu parles..


O'

pauvre fille

rob

pourquoi autant de virulence Antoine?
un auteur qui "se bouge" comme vous dites à plus de chance d'être publié, notamment en allant à des soirées...
de plus il est très rare d'être publié suite à un envoi postal, les entretiens d'écrivains sur ce blog sont(globalement) une preuve vivante... et vas-y qu'il me dit d'envoyer mon manuscrit à machin ou qu'il apprend que je recherche un éditeur et bizarre on se connaît et il m'édite...
donc ne nous énervons pas, franchement, à moins de rendre la thèse de Wrath encore plus valide...
Certes la poste existe et elle peut être efficace mais les rencontres sont plus qu'importantes on croit deviner.
Bravo pour votre action éditoriale mais connaissez-vous actuellement un blog plus renseigné sur l'édition que celui de Wrath?

Axl

Bon, moi je pense qu’il est temps de dire la vérité à wrath ; Antoine, Olivia, je suis désolée mais je ne peux plus garder ça pour moi...

Je ne sais pas comment s’est déroulée la sélection des autres textes, mais pour ce qui est du mien, voilà comment ça s'est passé :

Mes parents m’ont abandonnée à la naissance dans une foret avec juste une médaille autour du cou. Après plusieurs mésaventures que je ne détaillerai pas (j’ai été adoptée par des loups puis, lorsqu’on m’a retrouvée, j’ai été vendu à un cirque) j’ai fini par m’installer à Paris. Un soir, alors que je me saoulais dans une boite très branchée dont je ne révélerai pas le nom, j’ai rencontré un garçon qui portait la même médaille que moi... Nous nous sommes reconnus au premier regard : c’était mon frère jumeau ! Il s’appelait Antoine (Dole) et nos parents l’avaient abandonné lui aussi (mais il avait eu plus de chance que moi vu qu’ils l’avaient laissé aux portes d’une église). Une fois l’émotion des retrouvailles passée, il m’a dit qu’il s’occupait d’une nouvelle revue littéraire, et, comme je rêvais de devenir célèbre (pour pouvoir coucher avec le plus de filles possible) je lui ai dit que j’avais justement un texte pour lui... Etant donné les circonstances de notre rencontre, je le voyais mal me refuser ça... Et voilà comment mon texte s’est retrouvé dans cette revue...

Voilà, tu sais tout... Je suis soulagée d’avoir tout dit...

P.S : Je ne sais pas ce qu’il en est pour les autres, mais je pense qu’il faudrait mener l’enquête, j’ai déjà une piste pour Sylvie Del Nevo, elle a un air de ressemblance troublant avec Olivia...

Antoine

Merde, heureusement, personne ne sait que Patrick Tuan et Jerome Bonnetto sont les enfants que j'ai eu avec Ritta Baddoura après ma séparation d'avec Paul Austère.. Axl, tu aurais dû en profiter pour raconter les vacances au Caire qu'on a fait quand on était pharaons, parce que oui j'imagine que les reseaux dans les vies anterieures ça compte aussi? Fais iech, j'espere que la reincarnation de cleopatre va pas nous envoyer de texte, quelqu'un risquerait de sortir de vieilles gravures de nos teufs avec César.. question copinage, là c'etait du grand art, il aurait été capable de nous filer la gaule (le pays, of course)..

secondflore

Ta conception très large du "milieu" me fascine, Lise-Marie.
Pour un peu, avec une publication dans Bordel et les podwraths, je dirais que tu es bien plus proche du centre qu'Antoine Dole et Olivia Michel, qui se démènent comme ils peuvent pour faire vivre une revue qu'ils ont créée, en sachant que ce serait déjà un miracle s'ils parvenaient à couvrir les frais d'impression.
Tu te trompes de combat - mais tu le sais, je crois.

("there's a lady who's sure / all that glitters is gold", etc. Je fredonnais ça en lisant ta note, il doit y avoir un lien...)

OrnithOrynque

D'ailleurs si on écoute "L'escalier pour le Paradis" à l'envers, on entend le Veau d'Or beugler, ça prouve bien que vous avez quelque chose à vous reprocher. Le JDD signalait une anglaise disparue à Londres, ce n'est pas vous?
Est-ce qu'il serait possible d'avoir un Podwrath de Paddington l'ours en duffle-coat? Il paraît qu'il prend cher le Teddy Bear, sale putain de narco-peluche subventionnée, si je te croise je te fais cracher toute la schnouff que tu as dans le bide... Espèce de wanabee! Fuckin' bastard! Et Titi Henry qui arrête l'équipe de France et qui joue à Londres? Un must have à n'en pas douter. Qu'en pensez-vous? Il paraît que Michel rocard lance un parfum et une ligne de sape. Did you know that?

wrath

@Laure: je ne connaissais pas les éditions L'Olibrius Céleste, mais félicitations pour ta publication. Ton roman sort en septembre, c'est ça?

@Antoine Dole: "On a jamais prétendu être vertueux"
Alors on est d'accord. N'oublie pas de dire bonjour à Philippe Jaenada la prochaine fois que tu le croises en soirée, vous aurez un sujet de conversation...

Pour info, des revues littéraires alternatives et honnêtes, il y en a (heureusement!). La revue des Ressources, bien sûr, mais aussi la revue Saint Ambroise (qui publiait Antoine Dole, il me semble...)

Em

Toujours pas de réponse : donc c'est bien ça, ça t'arrange pas qu'on soit publié par la poste sans jamais avoir jamais foutu les pieds à Paris (ni à Londres, ni dans aucun endroit "branché" littérature), ça n'accrédite pas ta théorie du complot.

wrath

@Em: tu n'as pas dû bien lire mon post. Je le reprends, donc:
"une des règles d'or du milieu est: "prétends que tu ne connais personne, prétends que tu as envoyé ton manuscrit par la poste, prétends que la qualité du texte a une quelconque importance""

Em

Je ne prétends pas, t'ai vraiment têtue et même insultante, j'ai plein de défault mais je ne ments pas. Traite moi de tout, mais pas de menteuse. Bon, je prends mal que tu ne me crois pas et donc je te laisse là. Continue à cracher sur tout le monde, il en sortira peut-être quelque chose, et je te souhaite tout le malheur que j'ai : un très bon éditeur, intègre, de supers dossiers de presse, et la déception de s'entendre dire qu'on a été éditée par piston, qu'on a toujours fait partie du milieu. Je retourne à la neige (abondante) et à mes enfants (mon fils aîné, 16 ans, écrit très bien). Tiens, et aux vaches qui m'entourent : sais-tu qu'il est plus difficile de s'occuper d'une exploitation agricole quand on est pas fils de paysan que de se faire publier par la poste ? Tu devrais te lancer un nouveau défit !

cassiopée

@Em, tu ne devrais pas te prendre la tête avec ce que pense Wrath, ou plutôt ce qu'elle prétend penser. Pourquoi se plaint-elle? Pour changer un système inadéquat qui refuse son talent? mais non mais non, juste pour se faire remarquer un peu plus que les autres et avoir la gloire avant tout le monde. Un très bon article qui décrit les arrivistes dans son genre : http://strictement-confidentiel.com/content/view/207/43/1/0

Em

Et ben oui c'est excatement ça... mais moi j'étais sincère, alors je le prends mal qu'on accepte pas la sincérité ! Tant pis pour elle.

Editions MiC_MaC

En tant que "petit" éditeur qui a publié 6 livres, 5 ont été reçus par la poste, et l'autre je l'ai demandé à l'auteur, parceque je l'aimais bien... Donc je pense qu'il ne faut pas loger tout le monde à la même enseigne... MC Buffat en est la preuve ;-)

OrnithOrynque

Que vient faire ici MG Buffet?

Editions MiC_MaC

Qu'on arrive à se faire éditer sans connaître personne, et en passant par la poste, enfin là c'était UPS mais ça revient au même...

daniel

La poste me propose des tarifs adaptés et c'est tout ce qu'elle sait faire!

Elle ne me garantit en rien que les destinataires vont apprécier mes lignes et encore moins qu'ils vont les lire!

Ainsi d'envoyer mon manuscrit par la poste, m'expose au pire!

Pourtant j'aime la poste et les postiers, j'ai même beaucoup de révérence envers cette corporation, mais j'en ai moins pour la race de dominants qu'on croit suffisament intègres et mesurés, en possibilité de se pencher et poser leur regard broulliardeux sur l'orage qui nous anime...

Marie-Christine

Bonjour Guillaume !
@ Daniel : je te rassure donc. Sans avoir rencontré bcp d'éditeurs, le mien n'a rien à voir avec ce que tu décris.

max léon

Ce qui me fait rire c'est qu'il y a des pro, des anti, des publiés, des nobod, bref, à peu prés tout mais pas vraiment d'auteur valable dans le lot... feriez mieux de bosser plutôt que de vous bouffer le nez.

Em

C'est gentil Max Léon, ta remarque, du coup j'en déduis que tu as lu nos livres ?!

max léon

A dire vrai, t'es un des rares que je ne connais pas dans le lot, Em. Fais-moi rêver, file moi un lien !

PS qui n'a rien à voir : qui peut se permettre d'envoyer un manuscrit par UPS ??? C'te blague !

Marie

Moi très cher. Etant donné que je bénéficie de prix préférentiels en raison des arrangements entre ma boîte et UPS, un envoi postal depuis la Suisse me coûte plus cher que l'utilisation des services UPS. Une peccadille. Mais c'est gentil de demander.
Sinon, merci pour avoir lu mon premier roman. Le deuxième est en cours, ne t'impatiente pas. Quant à EM, il s'agit d'une femme. En cliquant sur ces deux lettres, tu peux accéder à son site. Tu constateras qu'en plus d'être une écrivaine talentueuse, c'est une travailleuse acharnée.
Pour conclure, sauf ton respect, je me sustente plus agréablement de plats cuisinés avec amour que de la morve de nez ou de la bave de crapaud.

max léon

ah oui, moi, c'est la morve au nez, clairement, avec amour, éventuellement !

max léon

Quant à em, quand je lis ça : "Parfois je n’écris plus dans la marge, mais sur des pages et ça devient des livres", j'avoue que ça ne me donne guère envie de tromper la mort en prenant 2h pour lire un de ses bouquins. Je l'imagine trés douée pour écrire de textes de pubs pour des déodorants, par contre...

Em

C'est encore très gentil ça, moi qui suis plutôt "décroissance" ! Tu commences par dire qu'on est "pas des auteurs valables" sans lire, après tu me traites -sur la base d'une citation hors contexte - de "publicitaire" (mon pauvre, si tu savais comme je vis...). En tout cas, toi tu ferais un très mauvais chercheur... Mais t'inquiète pas, j'ai suffisamment de lecteurs, hein, t'aventures pas à perdre du temps.

Marie-C : nous on ne peut pas utiliser UPS et autres soit disant "rapides", y'a que la poste qui s'aventure jusqu'à chez nous, et encore , en ce moment le facteur ne monte plus, trop de vent et de neige : le voisin va nous chercher le courrier en tracteur !

Marie

En ce moment je t'avoue qu'on vit aussi dans un pays de loup. La neige tombe sans relâche, même les chats ne veulent plus sortir...

max léon

Hé, les filles, pour ce genre de discussion, allez plutôt sur http://www.femmeactuelle.fr (forum "Main Tendue", naturellement), vous y trouverez plein d'amies avec un style aussi excitant et un propos aussi dérangeant que vous.

Em, pour tout dire, tu n'as même pas compris ma critique : c'est effrayant...

Etoile des Neiges

Max Léon, y m'fait plutôt marrer...un peu de mauvais esprit qui se prend pas trop au sérieux, ça fait du bien deux minutes parceque sinon, ça sent fort la prise de tête et la je me prends au sérieux attitude, avec ce doux parfum de littérature forcément de gôche, nourrie au lait de chèvre bio et aux bons sentiment subventionnés "en région". Prenons cette Em: moi ce qui me fait hurler de rire, c'est pas son style lui-même, c'est sa manière de se faire de la pub sans y toucher, ce petit côté volontariste dans la promo personnelle mais c'est pas de la pub, hein, oûla non, vade retro satanas et gardarem lou clichetous!Et susceptible avec ça: quand ledit Léon remarque qu'ici y a que des auteurs "pas vraiment valables",comment qu'elle monte au créneau: hop-là, you-you! je suis là, ah bah je suis un auteur, moa, je pense même qu'elle n'hésiterait pas une seconde à s'auto-baptiser du doux qualificatif progressiste d'"auteuse", ça serait bien dans le créneau idéologique. Et pis attention, elle est décroissante mais entre guillemets. C'est vrai, comme ça on sent bien la nuance. Quant au morceau choisi par max Léon "Parfois je n’écris plus dans la marge, mais sur des pages et ça devient des livres", là on hésite entre se pendre avec les moustaches de José Bové et hurler de rire avec Antoine Waechter. Gardarem lou combattou per una litteratura en langue d'oc!Si ça continue comme ça, c'est tout ce qui va rester du entre guillemets "patrimoine culturel et littéraire français": des fromages de chèvre et des livres élevés entre guillemets "en Résidence" et subventionnés par des comités régionaux de entre guillemets "pilotage culturel". On est mal barré!

Em

...en tout cas, une chose est sûre : je publie et parle sous mon nom, moi : l'insulte est facile en se déguisant (la jalousie elle se camoufle un peu plus!).

daniel

T'en fais pas ma belle, ici viennent croiser le fer que d'hypothétiques sabreurs. Que des perdants volontaires que la vue du sang rouge vif pousse d'à s'enfuir en criant: c'est pas le mien... C'est pas le mien...
La haine de soi comme alibi à leur mauvaise foi!

Les clichés et les raccourcis faciles leur tenant de talent!

Un monde leur échappe et les voilà courrir après pour le rattraper et croyant le faire rien qu'en balançant croche-pieds à tout va...

max léon

Je ne sais pas si vous vous rendez compte à quel point vos comments traduisent un melon démesuré...

Juste une question, par exemple : jaloux de quoi ???

Sésame

Après les melons, voici la pastèque...Il n'y'a pas de mal à avoir un melon démesuré quand on sait qu'à peu près 90% de la constitution du melon est de l'eau et que l'homme est constitué de 65% d'eau, hum si mes calculs sont bons, je suis à 13/18ème un melon, soit plus de 2/3 melon....Et je ne parle même pas de la pastèque qui contient encore plus d'eau que le melon...Oui, les commentaires traduisent souvent un melon démesuré, et j'aime bien leur démesure, Jacques a dit :"restons humble et modeste car il n'est pas bien de dépasser la limite morale de l'excessif Moi"...Donc nivellons-nous par le bas pour être dans l'ordre des choses car sinon que va dire Monsieur Tout Le Monde?

Je suis DIEU!!! Démesurément DIEU! Pourquoi irais-je me rabaisser à faire dans le modeste et l'humilité quand mes propos dépassent ces cadres-là! C'est très stupide...car ATTENTION, il n'est pas bien dans la société actuelle que de péter plus haut que son cul ou nez, c'est très mal vu, on pourrait me cracher à la gueule ou me jeter des pierres, ne dites jamais à quelqu'un que vous êtes le plus fort, le plus beau, le plus intelligent et j'en passe sinon vous signez votre arrêt de mort!

Ceci dit Max Léon, il est vrai que pas mal de coms traduisent un égo démesuré, je suis de ton avis et je m'y inclus dedans et où est le mal??...Maintenant vilains melons démesurés que nous sommes devrions arrêter de dire moins de conneries et faire preuve de plus de discernement...
Et là je m'adresse à Wrath, hum chère Wrath qui intitule son article "En attendant l'ordure", quel jeu d'esprit minimaliste et nul car je ne vois que le 1er degré, il n'y a que du 1er degré d'ailleurs, donc de la méchanceté qui plus est gratuite....Et tu balances des à-prioris mesquins, car faute de trouver une bonne argumentation, il est facile d'utiliser ce genre de techniques, du genre ATTENTION les écrivains et éditeurs, c'est une vaste conspiration et tralala, je te cite:"Se faire des contacts, traîner dans les soirées, flatter les écrivains tendances du milieu, tout le monde fait ça. C'est même l'unique possibilité pour se faire éditer.", c'est nullisime et infondé, certes il y'a des dérives dans tout milieu, même littéraire, mais ne faites pas des cas une généralité....
Et puis, je ne vois pas du tout le rapport entre la soirée organisée et le livre!!! Trouvez-moi le rapport dans tout cela qui appuie ta critique de ce livre...Il n'y en a pas et tu le sais que trop bien! La frustration mène à tout hélàs...Sers-toi de cette frustation comme élan créatif au lieu de jaser...

ATTENTION IL EST INTERDIT DE FAIRE DES SOIREES BRANCHEES FACON DECAPAGE/BORDEL, article n°1478 du code juridique!! Que c'est pas bien, et oula imagine un peu, Antoine Dole aurait fait une soirée façon COMMUNE et ORDINAIRE, tu l'aurais taxée de non alternatif mdr!! Prendre des raccourcis aussi stupides est consternant, j'aimerais que tu te rendes compte de la stupidité de ton article, oui il est stupide et mesquin, et tu te revendiques provocatrice, je te bousille ta provocation en deux temps, trois mouvements...Un peu d'effort tout de même, tu es capable de bien mieux!!

Je vais te montrer ce que c'est de la provocation, de la pure, la provocation doit susciter le dérangement chez celui qu'elle atteint sinon elle n'a pas lieu d'être et là la pastèque parle: Wrath, hum quelque chose me dit que tu as envoyé un texte à "En Attendant l'or" (En Attendant l'ordure pour toi) et que miséricorde, tu n'as pas été publiée, donc celà reviendrait à dire que ta nouvelle n'a même pas la qualité d'une ordure, oula tu "auto-traites" ta nouvelle de merde, puisqu'elle ne vaut même pas l'ordure, tu te dénigres Wrath sans le savoir...". Pardon, je suis méchant!!!

Sais-tu aussi que c'est le premier volume, qu'il y'a eu 300 envois de textes ce qui est beaucoup et peu à la fois..Beaucoup car 300 participations pour une première, c'est pas mal du tout et peu car comment peux-tu ne serait-ce qu'avoir 15 textes excellents sur 300, en ciblant l'amateurisme...C'est mathématique, logique d'avoir 15 textes inégaux, car sur les 300, fais le tri, enlève tous les textes truffés de fautes d'ortographe, avec des erreurs de syntaxe ou de construction médiocre ou de manque d'originalité et il te reste plus grand chose, c'est évident....Donc, c'est à mon avis déjà remarquable d'avoir une telle qualité d'ensemble sur ce premier numéro..Et plus la revue sera connue, plus les envois seront nombreux et augmenteront la qualité des prochains numéros, c'est une certitude!

Alala, qu'est-ce que je m'amuse, vous savez quoi vous tous qui me lisez: "J'AIME HITLER, STALLINE ET MUSSOLINI CAR ILS ONT RENDU DANS LEUR ENTOURAGE DES FEMMES ET DES GENS HEUREUX, OUI OUI, ILS ONT EU DES AMIS ET DES FEMMES, DES ENFANTS (peut-être, je sais pas) ) ET ILS LEUR ONT DONNE TANTÔT DU BONHEUR, DU PLAISIR, JE LES AIME POUR CELA ET LES DETESTE POUR CENT MILLES AUTRES RAISONS"...Sachez faire la part des choses, et Sarkozy, attention Doc Gynéco est son ami, oulala que c'est vilain, âmes bien pensantes, il faut le virer du milieu du rap, ne pu le causer pfffff! Agir comme cela est l'attitude la plus RAP voire ROCK qu'il m'ait été donné de voir, bien sûr que oui, BUT IT'S ESCAPED YOUR WORLD!!!

Pour conclusion, je mettrais: "A vaincre sans mérite, on triomphe sans gloire..." , foutez-vous bien cela dans vos caboches et agissez en conséquence et connaissance de cause...

Amicalement!

Je tire mon irrévérence!

Sésame.

Sésame

mdr!!

Erratum..

Il fallait lire lol: "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats