Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Publier un roman, ou histoire d'une galère | Accueil | Festival de Werchter 2007 »

01 juin 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fi !

Intéressant le Soral au premier abord mais en creusant un peu plus on n'y trouve pas grand chose de pertinent. Par contre, on ne peut pas lui reprocher de s'assumer et il est flagrant qu'il devient agressif lorsqu'il est en position de faiblesse. Wrath tu l'as bien titillé !

Daniel D

Pfffffouuuuu

Stef


Un podcast loupé. La nana qui pose les questions est soit idiote, soit à côté de ses pompes.

Je ne vous souhaite pas que vous vous preniez le tiers du quart de ce que Soral s'est pris sur la gueule, et de continuer à garder la tête haute comme il le fait.


"Alain Soral est un homme de théâtre, et je n'aime rien tant qu'un bon show."

Oui, c'est la seule chose vraie dans ce que vous dites. Son ironie transparaît pour ainsi dire au détour de chaque phrase. Rien que cela devrait donner envie de lire ses bouquins à ceux qui ne le connaissent pas.

"Côté pile, un écrivain d'une arrogance ridicule..."

Vous ne le connaissez pas, et vous n'avez lu aucun de ses livres, voilà tout ce que votre commentaire nous apprend.

Dommage, pour faire un bon podcast, il est préférable de travailler ses dossiers...

Daniel Fattore

Un moment d'écoute intéressant, avec un homme qui sait écouter et a quelque chose à dire quand même - je le suis par exemple parfaitement quand il dit que le FN est devenu le parti des ouvriers. En Suisse, l'UDC, parti bien ancré à droite (le genre qui veut interdire les minarets sur le territoire helvétique), draine l'électorat populaire; au fond, ce n'est pas si différent.

Naturellement, A. S. n'allait pas lancer des noms - on peut préserver sa sphère privée. Mais je peux glisser le nom d'Alain de Benoist, qui a fait l'apologie d'Alain Soral en interview - le document se trouve si vous passez par le site d'Alain Soral.

Autre élément que j'ai apprécié ici: vous êtes parvenue à faire sortir Alain Soral de ses domaines classiques pour le faire parler d'autre chose - de son livre, du monde de l'édition. Bel effort que je salue.

King Negrito

Là, chapeau bas. Je ne te savais pas aussi douée et je suis franchement impressionné par la qualité du podcast: tu as réussi là ou les donneurs de leçons agressifs échouent: faire sortir la bête, la laisser s'exposer en public loin des hurlements et des bagarres,etr ainsi démontrer son ineffable médiocrité. Chapeau !

vadim

N'empeche si c'est vraiment lui qui a écrit ou mm réécris de façon plus littéraire "anthologie des apparitions" c'est vraiment un vrai écrivain, jl'ai lu, c vraiment super bien écrit.

strangedays

Wrath a - une fois n'est pas coutume - fourni un assez bon travail. On sent que son objectif était plus dirigé sur l'interviewé que sur ses sempiternelles préoccupations de wannabe. Encore quelques podcasts pour que je daigne ôter mon chapeau. Mais on est sur la bonne voie. Et puis Soral, (libre à chacun de penser ce qu'il veut, après) est un personnage. Un vrai.

Grey

C'est Soral qui mene le jeu, pas l'inverse. Wrath est noyée dans les réponses du type et dès qu'elle prend la parole c'est pour revenir au basique (dont l'eternelle question : envoyé par la poste le manuscrit??!). Si le podcast est réussi, c'est plutôt grâce au mec, intarissable sur certains sujets et orateur futé.

sarah

bravo Wrath... ton pod cast souligne bien la toute petite puissance de ce vieux chauve. quel grand guide : incapable de supporter trois questions qui ne le caressent pas dans le sens du poil. j'ai bien ri en le regardant s'affoler comme une poule outrée. Encore merci!

Boudy

bravo lise-marie pour ce nouvel entretien qui au passage documente tout le monde...
je crois qu'alain soral se trompe sur le front national: ce parti a été créé par des collaborateurs notoires...
ce ne sont donc pas des résistants par essence... il faudrait en parler plus longuement...
sur le nationalisme: si la france a des centres culturels partout dans le monde (c'est quasiment le seul pays dans ce cas)ce n'est pas grâce à son nationalisme ni à son colonialisme... je ne crois pas... mais pour des raisons tout à fait inverses...
pour l'anti-système je trouve que les idées alter-mondialistes sont plus séduisantes car plus généreuses... elles prolongent davantage l'ex-communisme à la française que celles du FN émanant d'une autre tradition... mais peu importe,
nous découvrons un auteur très libre dans ses propos qui font très "années 80", du genre on dit ce que l'on veut (michel polac,coluche,le luron etc) et cela fait beaucoup de bien dans cette ère de suprématie du rien...
j'ajoute, dans le sens de cette liberté, que jean-marie le pen est quand même celui qui a le meilleur niveau de français de tous les candidats que l'on connaît (d'où peut-être l'attirance d'alain soral...)
bien amicalement,

stéphane boudy

Vaquette

Mademoiselle, vous êtes bête à manger du foin (et puis aussi, mais c’est lié bien sûr, d’un manque d’humilité abasourdissant et si représentatif de votre génération "Star Ac"). C’est d’ailleurs cette bêtise qui – peut-être – vous sauvera en vous empêchant de jamais tout à fait contempler lucidement l’abyssal néant (abysse aussi profond que le pic de votre prétention culmine très au-delà de la vanité ordinaire) de votre personne, et ce malgré l’infinie médiocrité de la vie qui ne saura que vous attendre.

L'IndispensablE, en personne – www.crevez-tous.com

SEB

On raconte que soral n'aime pas les juifs parce qu'il a été peiné de voir sa soeur en sucer beaucoup pour avoir des rôles. Je me demande si c'est vrai.

Charles Mars

Ce qui est certain, c'est la pestilence de tes insinuations: "On raconte"..."Je me demande si c'est vrai"...et au milieu le bon vieux fantasme allusif, bien pervers puisque rien n'est dit ouvertement, bien sûr. Plus la souillure portée sur "la soeur" de l'autre (dont la plupart des gens connait l'identité). J'avais rarement lu autant de merde humaine en si peu de lignes. Regarde toi bien dans une glace, Seb : c'est la saloperie humaine la plus ordinaire et en même temps la plus puante que tu contemples.

Chproutz

@Vaquette: J'ai la nette impression que tu envies a Soral son label "rebelle origine controlee". Tiens, pense a mettre un sticker "Rebelle" a l'arriere de ta peugeot, ca serait vraiment la classe!

Vaquette

Amie-camarade Lise-Chproutz,

Comme tu as tort ! Je ne prise guère Soral, mais de là à lui infliger en boucle l’unique question de tes "interviews" ("Et moi, et moi, et moi ?" – j’ajoute un point d’interrogation car c’est censé être une question, donc) sans jamais écouter une seule seconde ses réponses (quand tu ne les coupes pas tout bonnement au montage – sic !), il mérite tout de même mieux que cela.
Tu me ferais devenir sarkoziste, sais-tu ? Si, sur ce point au moins je suis entièrement d’accord avec lui : tu es le pur produit de ta génération du "tout se vaut" et qui, conséquemment, exige tout, tout de suite, sans efforts, et qui n’a de respect pour rien.
Diantre ! Quelle dose de bêtise (nous y revenons) te faut-il pour mettre sur un pied d’égalité un monsieur, qu’on peut certes critiquer et contester (et je ne m’en prive pas d’ailleurs – bis repetita) mais qui a tout de même pour lui un "parcours" (et éventuellement une œuvre) pour le moins estimable(s), et une jeune fille arrogante qui n’a, jusqu’à preuve du contraire, rien fait de sa vie (désolé de devoir te le rappeler) et qui cultive de façon ostensiblement immature la "pensée magique" (croire qu’il suffit d’affirmer ses désirs pour qu’ils se concrétisent ; son abandon marque le passage au stade adulte – c’était un cours de psychanalyse sommaire) !
Est-ce que simplement tu peux comprendre ce que je te dis (et qui n’a rien à voir avec Soral, et a fortiori encore moins avec mon rapport à sa rebellitude – d’ailleurs, ton "interview" de Philippe Jaenada m’avait laissé le même goût sur dans la bouche : comment as-tu osé lui donner des cours de style, toi qui, objectivement, ne sais pas écrire le français ?!!!), ou ton aveuglement narcissique est tel que tu ne prendras pas même quelques minutes pour te remettre en question (et donc espérer, peut-être, un jour, grandir pour prétendre à quelque chose d’un rien moins affligeant que ta réalité actuelle) ?
Tu es définitivement mal élevée, mademoiselle, dans tous les sens du terme.

Chproutz

Excuse-moi Moooosieur vaquette de n'avoir pas eu la chance d'etre eduque a Normal Sup...
Je le repete, je ne suis pas Wrath. Essaye d'activer tes deux neurones, ca devrait rentrer...

Quant au "Tout se vaut", non tu m'excuseras mais ni moi ni Wrath ne sont de la meme valeur que toi (on devrait au moins etre d'accord la dessus, meme si l'ordre differera surement - heureusement j'ai mon QI et mon activite comme preuve.)

sebastien

dieu que cette apprentie journaleuse est idiote..Aucune culture politique et historique, un professionalisme niveau stagiaire de canal+...Bref, une idiote utile du systême!

Billou

Que chacun ait des sujets de désaccord avec Soral, cela va de soi car le personnage a des opinions tranchées.

Cependant, pour le contredire sur chaque sujet il faut avoir réfléchi un minimum car toutes ses opinions sont très construites (ce que cette interview seule ne permet pas bien sûr de conclure, il faut avoir lu ses textes et écouté ses nombreuses interviews dont beaucoup sont de bien meilleures qualité que la vôtre car elles le laissent aller au bout de ses raisonnements ; et pour qui connaît le personnage, la seule chose qu’on peut déduire de cette interview est son effarement puis le mépris qu’il porte à la personne qui l’interroge).

Or il apparaît de façon flagrante dans votre interview que vous vous contentez de vos idées reçues, qui sont stupides comme toutes les idées reçues.

Un exemple parmi une bonne vingtaine : avant de sortir un argument aussi vide de sens que le classique "fascisme", il est bon de réfléchir au sens de ce mot et de se demander en quoi il peut s’appliquer au personnage, à ses idées, au FN, etc... Faute de quoi on reste dans le discours creux. Il en va de même de l’opposition PC/FN qui vous semble « évidente » ; et vous rétorquez plusieurs fois « c’est votre opinion » en opposition à Alain Soral, ce qui montre bien que vous n’avez pas de réel argument à opposer.

On peut être en désaccord avec Soral sur divers points, mais il est une chose qu'il nous apprend à travers ses réflexions qui combattent les dogmes, la fameuse « pensée unique » (expression elle-même un peu galvaudée il est vrai), c'est de toujours passer toutes les opinions au crible (en utilisant les outils historiques/sociaux/économiques). En ce sens il est vraiment dans la tradition des clercs.

Cela m’a pris du temps car j’ai d’abord eu une réaction de rejet, mais mon orgueil a pris plusieurs gifles en lisant Alain Soral car il a su mettre le doigt sur la vacuité de ma pensée sur certains points. Je ne peux que vous souhaiter la même chose, vous ne pourrez qu’en sortir grandie, car en attendant, votre conduite de cette interview était bien médiocre.

Gadrel

Si Soral est amusant à lire (même s'il écrit de façon assez plate), ce n'est pas un intellectuel (et certainement pas de la trempe de Benda, puisque quelqu'un parlait des clercs). Lisez plutôt Philipe Muray ("Après l'histoire", pour commencer), qui allie style et intelligence. La pensée idéologique de Soral est très pauvre ; il me fait d'ailleurs penser à certains égards à Michael Moore : tous deux voient parfaitement certains problèmes actuels, mais se trompent totalement quant à leurs causes.

Et j'ai trouvé l'interview amusante, surtout le passage très méchant sur le pilotage américain de Royal et Sarkozy : l'air ingénu et ironique que tu adoptes alors est absolument délicieux, Wrath.

pol

on sent une influence fogielesque dans ta tenue de l'interview.
rassure moi, les étudiants journalistes/lettres ne sont pas tous comme toi?

frederic

Je voudrais juste revenir sur votre appreciation concernant l'engagement politique des ecrivains.
Trouvez-vous vraiment non fonde qu'un(e) auteur, qui reflechit et s'exprime sur ses contemporains, puisse aussi s'engager en politique, qui est basiquement l'elaboration des regles et principes de vie dans la communaute?
SOPHOCLE, RACINE, CORNEILLE,HUGO, CHATEAUBRIAND, MAURIAC, SARTRE, ELUARD, ARAGON,GIROUD, MALRAUX,GARY... Cela vous dit quelque chose ?
Sont-ils moins ecrivains pour avoir parle politique ?

SEB.BIS

on dit aussi que si soral n'aime pas les arabes, c'est qu'il aurait voulu coucher avec des beurettes, mais qu'elles ne veulent jamais de lui, pas si bêtes. on raconte qu'on l'a vu bien souvent draguer des brunes piquantes,mais jamais en lever une. on dit qu'il n'y a que les caucasiennes acnéiques qui se laissent grimper par le grand mou.

frederic

Il y a des commentaires d'un niveau ici...

Libre

Une interview caricature et un commentaire tout aussi inconsistant. Est-ce une blague ? La pseudo journaliste est-elle aussi arrogante et inculte que cette entrevue le laisse paraître ? Et surtout, plus inquiétant, nos futurs journalistes sont-ils tous comme ça ?

Certes l'intervenante maitrise parfaitement le raccourci intellectuel, le préjugé, l'interruption systématique, le refus d'écouter et l'absence d'argumentaire. Cependant, celà s'avère evidemment insuffisant lorsque l'on souhaite apporter la contradiction à Alain Soral. Par ailleurs, il ne semble pas irrité mais tout simplement dubitatif devant une telle parodie d'intelligence. Une conduite courageuse qu'il faut saluer, puisqu'il continue néanmoins à répondre aux questions avec application et précision.

Bref, un exercice dérisoire et ridicule, couronné par un commentaire victorieux qui illustre parfaitement l'écart culturel abyssal entre l'idiote et son sujet.

Stef


Je remarque que le podcast de Soral devient rapidement un succès d'audience...Drôle d'ironie.

Alain Soral (plus exactement son webmaster) a mis en ligne l'url sur son site ce matin, avec un commentaire dans la lignée des autres commentaires.

Je persiste à dire que ce podcast est loupé. Il relève soit de la malhonnêteté, soit d'un trop grand amateurisme.

D'abord ce podcast s'inscrit dans une suite de podcasts dont le fil rouge est "comment éditer son manuscrit". Mais ce n'est rappelé nulle part. Du coup, dans la mesure où le podcast est taggé "soral", il faut bien comprendre qu'il sera vu par de nombreuses personnes qui n'ont pas ça en tête. D'où une partie des commentaires peu élogieux.

Pourquoi est-ce malhonnête, ou digne d'un trop grand amateurisme? parce que c'est vous qui l'avez monté. Qui vous a empêché de rajouter en introduction le fil rouge de ces podcasts histoire qu'on comprenne mieux vos propos ?

Je trouve d'ailleurs ces podcasts intéressants et originaux sur le principe. Mais avec de surcroit le montage à la hâche que vous avez fait, on a beaucoup de mal à comprendre si vous avez supprimé des passages peu élogieux à votre égard, ou si c'est pour autre chose. Si vous étiez resté dans votre ligne directrice du "comment éditer son manuscrit", pourquoi avez-vous gardé toute la première partie du podcast? D'ailleurs il n'est jamais trop tard pour bien faire.

Enfin pour ce qui est de l'amateurisme, malheureusement il ne s'agit pas de l'amateurisme spontané, mais simplement de médiocrité. Qu'une série de podcasts pour illustrer l'aventure consistant à trouver son éditeur se transforme en des séances de name dropping en dit long. Lorsque c'est fait avec talent, la conclusion qu'on en tire n'est pas la même. Là c'est juste vulgaire.

JPKoff

si l'intervieweuse est jolie, elle devrait penser sérieusement à quitter le monde de la littérature pour celui de la télévision : elle a une rare maîtrise du questionnement "à la Fogiel", avec tout ce que ça implique ^^
Les questions étaient donc un peu (pour pas être désagréable) au ras des pâquerettes, mais bon, ici l'important c'étaient les réponses... Soral a dû avoir l'impression de perdre son temps, perso quand je l'écoute j'ai le sentiment inverse, il est toujours aussi intéressant. see ya !

JPKoff

soit dit en passant j vois quand même beaucoup de haineux qui ont le nez vissé aux fesses de Soral, en insultant la pauvre fille ou en reprenant trait pour trait sa façon d'écrire, j trouve ça tout aussi pitoyable, sinon plus ! au moins, elle n'a pas été grossière... et puis tout le monde n'est pas intervieweur né, ça reste qu'un site internet, pas une émission télé grand public (quoique en fermant les yeux on s'y croirait ^^)

JEF

Soral ou pas Soral, qu'importe. Il n'est pas à l'aise, semble agacé et se contenir pour ne pas clôre brutalement cet échange. Je ne connais pas les métiers de journaliste, critique littéraire...etc mais je me demande franchement à quoi ils riment. Laisser un auteur s'exprimer assezlonguement (lui demander par exemple de développer toute ou une partie de son idée), se sentir à l'aise, en confiance...Ce qu'il vaut apparaîtra et vous pourrez être vous fier de l'avoir, par des questions appropriées, mis en évidence. Exister ou vouloir exister au détriment des autres, des auteurs ou des célébrités? Pouah!

JEF

Puis-je ajouté que je ne suis pas particulièrement un admirateur de Soral?
En revanche, j'estime que le sort réservé aux bien et mal pensants (quelle que soit la grille de lecture du bien et du mal) nous en apprend beaucoup sur nous. Céline - que je trouve imbuvable et illisible - continue à nous apprendre beaucoup en fonction des époques oû on le lit...

stef

Je trouve Soral magistral, de calme notamment car vu l'idiote qu'il a en face, il est méritant. Vraiment zéro le niveau des questions, Soral réussit qd même à élever le débat même si y'a personne d'intelligent en face...

wrath

Pour répondre à Frédéric sur l'engagement en politique: c'est juste une grand faiblesse, au sens où la politique est une activité médiocre voire profondément abjecte.
Il y a chez tout écrivain un regret de l'action. La politique offre une réponse à ce regret. Et les plus grands sont tombés dans le piège; cf Drieu la Rochelle

Ausangate

Des remarques intéressantes sur le milieu de l'édition. Malheureusement la personne qui interview manque cruellement d'intelligence...
Quelque soit l'opinion qu'on ait sur Alain Soral il aurait été bon de s'en tenir à une véritable discussion sur le Roman "Eloge de la disgrâce" pour éviter ce genre de curieux procés. C'est dommage.

Bonjour

Une interview ouvertement a charge d'un personnage sur lequel tout le monde chie déja a longueur de temps, mais en plus faite par une idiote. Que demande le peuple?

Un prochain podcast a attendre sur l'antisémitisme de Dieudonné, je présume.

kokost

Est-ce parce que tu as du mal à trouver un éditeur pour tes écrits que tu as voulu, consciemment où inconsciemment, faire passer Soral pour quelqu'un de pistonné dans le milieu littéraire ? J'ai eu du mal à saisir un fil conducteur dans ton interview, peut-être suis-je trop con et devrais revisionner le podward où alors tu t'es peut-être laisser aller à une jouxte découssue, révélant un certain mépris de l'Autre.

Je tiens néanmoins à t'encourager à dépenser ton énergie de la sorte. Continue à t'amuser et à récolter ce que tu sèmes.

"La critique est aisée, mais l'Art est difficile..."

Daniel Fattore

@Kokost: pour avoir fait de la critique musicale, j'ai envie de dire, au contraire de Destouches, que "l'art est aisé, mais la critique est difficile": alors que l'artiste a tous les droits, le critique doit ménager mille susceptibilités... la critique est un vrai métier (cf. aussi certains billets de Pierre Assouline à ce sujet, sur son blog).

Autre

Je viens de visionner le "podwrath" d' Alain Soral. Ce type est vraiment courageux, tenir 20 minutes face à une « écrivaine » microcéphale et inculte force le respect !

Les misérables attaques de l'intervieweuse sur le thème Soral = méchant = fasciste, sont lamentables et révèlent, au delà d'un réel manque d'intelligence (elle n’a pas compris qu’elle avait à apprendre du bonhomme), une authentique médiocrité morale.

Lapinos

Si on retire à Drieu sa passion de la politique et, plus encore, de la religion, il n'y a plus de Drieu. Par conséquent ce genre de "saucissonnage", motivé par le fait que les idées de Drieu, pas plus que celles de Soral, ne sont "dans le vent" aujourd'hui, et qu'il est plus correct de s'en démarquer, ce genre de saucissonnage n'a pas de sens.

Son succès Houellebecq le doit à ce qu'il est un moraliste, faute d'être capable d'émettre des jugements politiques cohérents.

Hugolin

Vous parlez d'un Soral qui ne supporterait pas certaines questions et s'emporterait à tout va ?
Je n'ai rien vu d'autre qu'une personne d'une infinie patience face à une journaliste (franchement) stupide et arriviste, et qui ne comprenait même pas le quart des réponses. C'est d'ailleurs ce qui a du la sauver de la franche remise en place : à son niveau ç'aurait été peine perdue. Comme je l'ai lu plus haut, un vrai niveau de stagiaire canal+. Cette fille a de l'avenir.
La suppression des commentaires sur le site dailymotion en dit d'ailleurs long...

aicha

Tout ça est vrai mais il faut reconnaître à cette fille au moins d'avoir eu la bonne idée d'approcher Soral...Sans la manière la plus adéquate devant la bête, mais bon, c'est le choc des cultures. Je retiens surtout qu'elle a eu une bonne idée.
D'ailleurs, à propos de "CHUTe!", il est introuvable, en rupture de stock!
Or, il y a plein de lecteurs qui attendent impatiemment une nouvelle réédition... avec une nouvelle ITW ?
Ca serait un bon coup marketing, un beau succès vidéo à renouveler et une pub bien méritée pour Soral (et WRATH ).
Bon, je cherche le livre, si quelqu'un à un tuyau

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats