Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Cake @ IndigO2 | Accueil | Critique littraire (bis) »

15 juillet 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

DrFeelgood

De façon générale, tu raisonnes trop de manière générale. C'est un vrai problème mais ça se soigne. Faire des généralités sur tout et en tirer des conclusions hâtives et péremptoires, ça se soigne, et même très bien, mais uniquement si on a envie d'être soigné, ou de guérir. Après, le problème c'est qu'on est lucide avec soi-même. Ca fait un peu mal aux yeux au début mais après on peut commencer à porter un regard précis sur le monde et sur les autres. Et un regard bienveillant aussi. Essayer de comprendre plutôt que de juger. On ne parlera jamais assez de la dimension d'empathie nécessaire à tout projet d'écriture mais c'est là un autre vaste sujet. Sinon, si on laisse cette maladie juvénile s'étendre, alors c'est la porte ouverte aux courants d'air des lieux communs, aux rafales de clichés, bref de bien mauvais vents risquent de courir encore longtemps sur les lieux ordinaires de la bêtise commune. L'écriture et ceux qui lisent méritent mieux que ça.

Daniel Fattore

Je n'ai pas de souvenirs spécialement bons ou mauvais sur les oeuvres d'art parlant d'artistes (cinéma, livres). Je garde par exemple un excellent souvenir de "Barton Fink", vu au lycée; un autre d'une soirée cinéma "deux pour un" associant "Ed Wood" de Tim Burton et "Plan 9 from outer space" d'Ed Wood (l'un éclairant l'autre). Et dans le domaine littéraire, puisque tu parles d'un écrivain raté dont l'épouse finit par publier, cela me rappelle "Le Vertige des auteurs", un roman vache signé Georges Flipo, sorti au début de l'année, sur un acharné des concours de nouvelles.

Tout cela pour dire que non, je n'ai pas de méfiance particulière envers les artistes qui parlent d'artistes...

Dahlia

Concernant les films qui mettent en scène des écrivains, je te conseille fortement le visionnage du film "Les amitiés maléfiques" d'Emmanuel Bourdieu... Je suis certaine que ça te plairait!

V&n&

lis Temptation de Douglas Kennedy sur la percée d'un scénariste à L.A. bonne intrigue sur les échecs et les réussites, sans se prendre la tête parce qu'en terme de lecture, c'est tout ce qu'on demande...

wrath

@v&n&: Pourquoi pas. J'ai déjà lu "la poursuite du bonheur", qui n'est vraiment pas mal. Mais il paraît que Douglas Kennedy n'a aucun succès aux Etats-Unis (il n'a même pas d'éditeur américain...)

@Dahlia: c'est noté. Bon, il y aussi "the shining" de Kubrick ;)

Daniel Fattore

@Wrath: au sujet de Kennedy, j'ai aussi lu ça quelque part. Mais il marche très fort ailleurs. De lui, j'ai été scotché par "Cul-de-sac" (mais qui n'a rien à voir avec le monde des arts).

V&n&

yep, au point mm que ses livres sont d'abord traduit en français pr sortir en france, et ensuite ils font la publication en GB et USA...le monde est bizarre parfois...

Daniel Fattore

@V&n&: cela vérifie le proverbe qui dit que "nul n'est prophète en son pays". J'habite moi-même une région où les talents doivent pour ainsi dire s'expatrier avant de revenir dans la gloire, après avoir fait la preuve de leur talent (cf. le chanteur Michel Brodard). C'est enrichissant pour celui qui joue le jeu; mais pour le pays d'origine, quel gâchis!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats