Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Bibliothques en Angleterre | Accueil | Les ambitieux, Catherine Corsini »

18 janvier 2008

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451924f69e200e54ff7eeff8834

Voici les sites qui parlent de Ce que le milieu littéraire ne pardonne jamais... :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Wow

Mets ta colere au service de choses utiles. Il y a des causes bien plus importantes que de chicaner sur qui dit quoi sur qui dans un microcosme d'une centaine de personnes (à tout casser). Faire du milieu littéraire une croisade, c'est avoir bien peu de conscience du monde qui nous entoure. Ta vision de ce monde est aussi étriquée que ton esprit : ouvre tes fenêtres et aère toi.

Che

T'es une rebelle Lise-Marie, une vraie.

Pataprout

Et puis ton camp, c'est d'autres qui l'ont choisi pour toi, vu qu'avant de t'eriger en porte parole des loosers du web, t'as quand même écumé toutes les maisons d'édition de France à la recherche d'un éditeur. C'est un peu facile, faire comme si c'était un choix à présent ("Une publication au prix de ma liberté d'expression, non merci"). L'éditeur qui voulait de toi mais t'a jeté ensuite ne l'a pas fait pour tes prises de position (qui n'en sont pas, puisque tu critique un système auquel finalement tu rêves de faire partie), mais pour ton incroyable melon et ta suffisance ("moi je moi je moi je moi je moi je moi je moi je"), et on ne peut que le comprendre ce pauvre homme!

JEMRIR

Le droit de cracher dans la soupe est réservé à ceux à qui on va servir au moins une louche.
Vous apercevez de loin la soupière et vous croyez déjà pouvoir l'atteindre d'un mollard.

sirius

le cracher dans la soupe fait référence au Goncourt et autres prix : éviter de cracher dessus quand on l'obtient sous peine de se voir mis à l'index. C'est systématique, tu ramènes tout à ton "combat", c'est fatigant à la fin...
Et puis ça veut dire quoi, "une fois arrivé au sommet" de l'édition ?

Francois.m

Ben mon bon Sirius, si vous trouvez Wrath fatigante, pourquoi venez-vous la lire ?

sirius

parce que j'adore son jusqu'au boutisme et sa mauvaise foi, elle ira loin !

Francois.m

Je maintiens qu'elle devrait revenir vivre en France. Une belle carrière à la Elfriede Jelinek l'attendrait (il faudra aussi qu'elle s'intéresse à écrire autre chose que les violences morbides de post-adolescence.)

L'héritage de Courteline, Darien, Aymé, bientôt de Houellebecq, est à prendre, il n'y a qu'à se baisser. La Sarkosie serait un paradis littéraire pour Lise-Marie.

DrFeelgood

C'est vrai que "Wrath", ça se prononce un peu comme un crachat...
François.m, la "carrière à la Jelinek", c'était une blague pour rimer avec Houellebecq? Vu les goûts basiques du phénomène, je ne pense pas qu'elle ait lu une seule ligne de Jelinek (ou alors "littéralement"une ligne ou deux).

max leon

C'est vraiment bête ta remarque DrFeelgood. On peut pas avoir tout lu ! Sûr que wrath trouverait aisément des trucs intéressants qu'elle a lu et pas toi... allez, encore un effort : la prochaine fois tu diras un truc intelligent !

Adam

@Dr Feelgood.

Lis-tu Elfriede Jelinek en allemand ou en français ?

Quel est selon toi le meilleur traducteur de l'écrivain autrichien ?

Ne penses-tu aussi que cet écrivain a le rôle tapageur de remplacer le bon Thomas Bernhard ? Ernst Jandl est trop rigolo pour endosser cette veste, non ?

DrFeelgood

Non. Je pense que le choix du grand dramaturge Ernst Lasker-Schüler(d'origine bavaroise et non autrichienne, il est vrai) est nettement plus approprié.

Bibliobus

"Ce que le milieu littéraire ne pardonne jamais c'est la nullité intégrale."

max leon

@bibliobus : non, regarde, nothomb a continué de publier aprés Acide sulfurique, on lui a même filé le flore...

Bibliobus

Il faut te rendre à l'évidence, mon petit Maxou. Si tu écrivais comme Amélie Nothomb, tu ne seras pas sur ce blog à tenter un humour convenu.
Des millions d' exemplaires la séparent des aigris du net, Amélie, c'est l'ENORME différence.
Et méditez ceci, toi, Wrath et quelques autres à l'aigreur si rapide: vous ne verrez JAMAIS un auteur "réel" débiner d'autres auteurs comme vous le faites si facilement. Ca devrait vous interpeller...

max leon

dieu merci, je n'écris pas comme amélie nothomb... :-)

max leon

Quant à juger de la qualité artistique d'un truc sur son succès populaire, j'aime a rappeler que le Bigdil faisait de super audiences et Taxi un nombre phénoménal d'entrée : dans l'édition, levy, gavalda, nothomb, c'est dans cette veine-là.
Chacun son truc...

robert

A quoi exactement voyez vous qu'un livre est bon?

Bibliobus

@Max Léon: et prétentieux, avec ça. Attention, la wrathite aiguë guette!

Francois.m

>>A quoi exactement voyez vous qu'un livre est bon?<<

À ce qu'il présente certaines qualités de style (cadence, ton, présence, grain) qui font qu'au delà de son succès éventuel, il est apte à satisfaire un public exigeant qui a déjà beaucoup lu.

Bibliobus

@Max Léon : et faux-cul de surcroît! (c'est le "Dieu merci" qui est prétentieux, après, le jeu sur les mots, hein...) Bref, toutes les qualités pour NE PAS écrire...

max leon

biblio, tu dois lire trop de nothomb : tu sembles plein d'a priori peu pertinents. ça se soigne mais il faut que tu t'en occupes rapidement !

Adam

@Dr Feelgood.

Lasker-Schüler, dramaturge certes, mais surtout grande poétesse et femme de l'éditeur Walden.

Pourquoi Wrath compte-t-elle dormir sur un banc dans une grande ville et se retirer en Isräel ?

Adam


Non, Else (diminutif d'Elizabeth et non Ernst, laisse le peintre Max, tranquille) !

C'est une femme, alors !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats