Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Londres et le G20: réalité ou fiction ? | Accueil | Wannabe pride: n'ayez pas peur de dénoncer les pratiques abjectes des éditeurs! »

06 avril 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dahlia

Qui est l'auteur de cette photo de qualité dégueu? (merde les APN étaient moins performants y a presque dix ans)

Jo Ann v.

Moi qui croyais venir lire une réelle confession...

Ph.J.

"La gloire d'une publication chez un éditeur parisien" ? Je reviens du salon de Limoges, si vous aviez vu combien de glorieux étaient au fond du trou, déprimés jusqu'à la moelle...

Vinosse

No blurb

G. Runciter

Comment peux-t-on baver ici (à juste titre) sur les magouilles germanopratines et parler de "gloire dune publication..." ? Ce site obsessionnel ressortit davantage d'une névrose que d'une réelle cohérence. Quand Wrath ne sera plus "wannabe", terme grotesque soit dit en passant, (à supposer que ce site ne lui ôte toute posibilité car on se dit que voilà un auteur ingérable), les portes ne seront plus assez larges. Tout ça pour quoi ? Pour vendre 200 exemplaires dans la "gloire" ? Bigre... Et qu'il écrit mal, le wannabe. Son récit est d'une platitude.

G. Runciter

"comment peut-on", évidemment

Nicole

C'est notre cher Lucien Cerise, non?
Un type intelligent et lucide. Bon, ben, j'attends la suite...

le koala

Ils avaient l'air de s'éclater grave sur le dance-floor, si je puis me permettre. J'avais la grande naïveté d'imaginer les sauteries germanopratines un peu plus "enlevées".
j'espère au moins que ce soir-là ils ont été se finir chez Régine ou Castel ...

valy christine

je suis un peu perdue, moi. Elle est où la confession ?

24hcolo

Ouah, ça s'affale grave et on doit jouer des coudes pour se faire une place... Comme dans l'édition donc...
Moi aussi j'attends la confession. Quel titre accrocheur ! Une couverture à l'anglo-saxonne quoi ! Et le fond ?

Robert

Est-ce que c'est vraiment une nouvelle rubrique? Je croyais que tous les posts traitaient de ce meme sujet!
Cela dit se retrouver dans la meme piece que MH ne me semble pas le meilleur moyen d'etre publie par Flammarion!

Nicole

C'est marrant tout de même la mauvaise foi: moi j'avoue en toute franchise que j'aurais adoré passer une soirée avec Houellebecq.

wrath

@PhJ.: c'etait ironique. qui pourrait associer votre situation et celle de vos confreres au nom "gloire"?

@Nicole: bien joué!

@valy christine: un peu de patience. Je fais monter le buzz :)

Ph.J.

Ah, c'était ironique, vous me rassurez. Vous déraillez tellement, parfois, qu'on ne sait plus.
(Au sujet de la grosse dame assise en face de Houellebecq, présidente de l'association, et de ce que le Maître pense d'elle, il y a des pages hilarantes et cruelles dans Arkansas, de Mérot.)

Nicole

@Ph.J
"La grosse dame". Tsss...C'est pas joli les attaques sur le physique. Seriez-pas un peu jaloux de la fascination qu'exerce ce brave Michel sur ses "disciples"? Il a gagné beaucoup d'argent, certes, mais est-ce un crime de vendre beaucoup de romans? "Extension du domaine de la lutte" et "Les particules élémentaires" sont devenues des oeuvres cultes, peu d'écrivains vivants peuvent se flatter d'avoir marqué ainsi leur époque.

nicolaf

c'est vrai que houellbecq ressemble à son époque. Ce monsieur, il porte vraiment l'âme du temps dans les tripes.
Une vraie couille molle..., un peu comme ses mots.

cassiopée

ah, il fait trouver le nom de cet ex wannabee ?
On gagne quoi? un contrat d'édition ?
Bon, je tente, pas Cerise, puisqu'il a déjà été donné, Laurent Terry ?

cassiopée

Bon, perdu, le temps que je lise la fausse piste de wrath, la réponse est déjà donnée. Je suis décidément nulle en jeux radiophoniques :-)

capitalist boy

Je viens de me rendre compte que j'ai grossièrement idéalisé les partouzes germanopratines.

le koala

Ils germanopratinent assez manifestement, mais rien dans le document n'autorise à supposer que la soirée s'est achevée en partouze. D'autant que ce n'était pas organisé pour le lancement de "Plateforme", apparemment. Et puis, un regard attentif (voire vicieux) saura reconnaître qu'il n'y avait pas de cacahouètes sur la table basse.

Ce qui m'agrée, par contre, c'est que c'était une soirée spéciale jean's. Les porteurs de costards-cravattes devaient être refoulés à l'entrée de l'apartement, et l'adoption du look "face aux embruns" encouragée (tropisme irlandais..?). Enfin, ça change un peu.

Quant à savoir si Houellebecq est une couille molle comme rapporté ci-dessus, je ne sais pas; l'important c'est que, molle ou pas, elle soit pleine.

Pirloui

Houellebecq, l'écrivain le plus surestimé de l'histoire de la littérature française? Bien possible. C'est lui ou Sulitzer de toute manière.

le koala

Sulitzer est écrivain ?
je croyais qu'il était seulement maître d'ouvrage, et non pas artisan.

Dahlia

Toutes façons si je ne m'abuse, une couille c'est toujours mou jusqu'à preuve du contraire? :D (à moins qu'on puisse se les faire siliconer, cf une réplique d'anthologie de Retour vers le futur II)

Robert

Justement Dahlia, c'est quand elle devient dure qu'il faut penser a consulter un medecin. C'est le plus souvent annonciateur d'un cancer. Et c'est vraiment serieux.

olivier

On appréciera le grain de cette photographie digne d'une couverture du Nouveau Detective -- ce qui colle plutôt bien avec Welbeck.

Lucien Cerise

A Dahlia : désolé pour la mauvaise qualité du scanner. Les photos originales sont, elles, bien meilleures.

A G. Runciter : le texte d'accompagnement n'est pas de moi mais de Stéphane Million.

A Wrath : est-ce que tu mettras aussi en ligne les autres photos ? Il y en a deux très rigolotes.

Marco

Ah quel enfoiré ce Michel quand même, c'est lui qui s'étale sur le seul fauteuil rouge, comme de juste, pendant que les autres se tassent où ils peuvent (une sorte de coffre faisant office de canapé?). Que faire pour approcher le grand H avachi? Il y en a un, décentré, qui tente désespérément d'accrocher son regard, et un autre qui a l'air de vouloir tenter une discrète approche latérale... Ouitch, c'est pas gagné.

le koala

'faut le comprendre, il rentrait spécialement du Connemara et avait probablement interrompu une intéressante pêche à la truite pour se livrer à cet incontournable exercice social. Il allait quand même pas s'asseoir sur le tabouret de la cuisine.
Et pourquoi pas tartiner les toasts, pendant qu'on y est.

carole

je crois qu'ils sont déçus parce qu'ils ont perdu au tac o tac (cartes au pied de MH). Moi, de Houellebecq, je ne sauverais que le premier roman et et la poésie...
@Lucien Cerise: qu'est-ce qui vous prend de cracher dans la soupe comme ça? Vous vous croyez chez Mireille Dumas?

ashley

Well-Beckh paraît bien fasciné par cette dame. Lui a-t-elle joué un air de pipeau sous les yeux ébahis des puceaux littéraires ?

Ph.J.

Eh, Nicole, je n'ai rien dit sur Houellebecq, je ne parlais que de la grosse dame – de la dame, quoi.

Nicole

@PH.J
C'est vrai que cette dame brune est un peu rondouillarde, mais justement, il n'est pas besoin de le souligner! Je ne pense pas que son souhait était d'emballer Michou pour la soirée, de toutes façons;)

le koala

Nom d'un chien, Philippe ! Taper ça à trois heures du matin !!
Je veux pas me substituer à Nicole, mais à priori ça pouvait attendre un peu, hein.
Ha ha !! Ces écrivains confirmés, toujours noctambules.

François Martini

La dame, c'est Michelle Lévy, de l'assoc ? Elle est un peu frappadingue, il me semble.

Michel M

Aha, la secte houellebecquienne ... Michelle Levy est une personne adorable ... bon ben il est où ce témoignage ? C'est pas S Million à côté de Cerise ?

J'ai participé à ces réunions, c'était vraiment sympa, malgré le fait que comme le précise S Million, il était impossible d'avoir la moindre conversation avec Houellebecq ...

Robert

Mais pourquoi voudriez-vous avoir une conversation avec MH? Cet homme n'a pas grand chose a dire.

wrath

@Lucien Cerise: je vais voir si je peux arranger la qualite des photos. pour l'instant, c'est vraiment mauvais...

Ph.J.

@ Nicole : j'avais mis "la grosse dame" parce que je n'avais pas bien regardé la photo, je pensais qu'il y en avait d'autres (en fait non, et Houellebecq le bouc ne devait penser qu'à rentrer chez lui). Et son souhait, si, est bien évidemment, depuis des lustres, d'emballer Michou.
@Koala : Ce n'était que le début de ma nuit – et malheureusement, rien à voir, mais rien, avec la littérature.
@Michel M : Si, c'est le bon Million.

le koala

"j'avais mis "la grosse dame" parce que je n'avais pas bien regardé la photo"...

Voilà qui est galant, ou alors délicieusement ambigu, voire plus surement les deux à la fois !

Tiens, un truc qui n'a rien à voir et qui prouve au passage que je suis un piètre Houellebecquien. Je ne savais pas qu'il avait été édité par Maurice Nadeau pour son premier roman. Quand je pense que Nadeau travaille encore, et quand je songe au nombre d'écrivains qu'il a lancé ... ca c'est un éditeur, tout de même !! Quoi ! Hein !? On en fait plus des comme ça mon bon monsieur.

robert

Je devrais alors envoyer mes manuscrits a ce charmant monsieur. S'il a pu rendre Houellebecq celebre, vous imaginez ce qu'il pourrait faire avec moi!

angie lévy

Ph.J, vous êtes un mufle. Je suis terriblement déçue, ayant moi-même dix kilos en trop au niveau des mamelles et un séant qui s'élargit à vue d'oeil. Je ne pensais pas que vous méprisiez à ce point la féminité. On ne vous a sûrement pas donné assez d'affection dans votre courte vie sensuelle.

Vous devriez savoir que c'est dans les grosses cuvettes qu'on essore le mieux son vît.

le koala

Finalement c'est à partir de 22 heures, quand les enfants sont couchés, qu'on aborde vraiment les choses de la vie dans ce blog.

Heu, les dix kilogs en trop au niveau pectoral, c'est à chaque mamelle ou pour les deux ??

Ph.J.

Auriez-vous un 5 à 7 de libre, Angie ?
(Je regrette, je ne suis pas, non, je m'inscris en faux, je ne suis pas un mufle. C'est terrible, tout de même. J'écris "la grosse dame", et tout le monde (du moins Nicole et vous) pense que c'est une insulte. (C'est bien la preuve, tiens, que le lecteur fait 50% du texte, comme disait Duchamp à propos de la peinture.) Par exemple, si j'étais irrésistiblement attiré par les grosses dames (ce qui n'est pas le cas, mais j'aime bien les grosses dames quand même, comme les maigres dames), j'aurais aussi écrit "la grosse dame". Où est l'insulte ? Hein ? (Dites ?) Si j'écris "le garçon barbu est Stéphane Million", ça ne signifie pas que je critique les garçons barbus.)

Robert

Je croyais que le jeune barbu ni gros ni maigre, assis, peut-etre grand peut-etre petit, qui tient une cigarette entre l'index et le majeur de la main droite, et qui regarde la femme qui a peut-etre deux bras mais qui n'a pas de decollete plongeant, s'appelait Lucien Cerise?

Lucien Cerise

A Robert : si vous parlez de la personne dont la tête est entourée par une cible rouge, c'est oui.

A Michel M : oui, c'était S.Million à côté de moi sur la photo. D'ailleurs, tu n'as pas des photos dans le même genre, toi ? Ou alors elles sont sur ton blog ?


ségo

Ph.J.

On ne dit pas la "grosse dame", on dit la "dame pulpeuse"

Une militante pour un monde plus juste

alma

on dit "la dame qui montre sur sa joue où il faut lui faire un baiser"

Ph.J.

"Grosse" n'est pas une injure, je maintiens ! (Sauf à vos yeux.) Pas plus que "grande" ou "blonde" ou "norvégienne".

Boris

Même pas "blonde" ? Vraiment ?

Boris

Plus sérieusement, il y a une chose que je trouve particulièrement lamentable, et le phénomène n'est pas très éloigné du wannabisme, ce sont les "communautés de groupies" qui entourent des écrivains comme Houellebecq ou Nabe.

Ces groupies forment une sorte de garde rapprochée, dont je crains qu'elle déforme la vision du pauvre écrivain dissimulé derrière elle, et qu'elle donne de lui une image grotesque et encore plus déformante àl'extérieur.

Les "amis de MH" ou les lecteurs de Nabe fondent en effet sur quiconque émet une critique sur leur demi-dieu, et le font généralement avec une violence qui les ridiculise au premier chef.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats