Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Pourquoi Philippe Jaenada fait sa cour à Manuel Carcassonne | Accueil | Ecrire, mais crire sur quoi? Comment trouver un bon point de dpart un roman »

09 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Francois Martini

Ça se voit sur son visage qu'il aime boire. Tout compte fait, je préfère écrire comme François Martini. Dans dix ans j'écrirai un best-seller (suffit d'apprendre, ça prend du temps).

becdanlo

Il y a deux fausses idées sur le fait d'écrire:
1 - il n'y a pas besoin d'apprendre à écrire... c'est inné
2- il n'y a pas besoin de s'entraîner: écrire n'est que du pur plaisir, si ce n'est pas le cas il faut passer à autre chose.

Étrange que les coureurs à pied doivent prendre de "bonnes habitudes" et s'entraîner régulièrement, alors que les écrivains doivent posséder la "science infuse".

En plus des 1000 mots/jours on peut signaler le NaNoWriMo qui se déroule en novembre de chaque année, et qui consiste à écrire un court roman de 50 0000 mots en un mois:

http://www.nanowrimo.org/fr/node/402574

Nicole

Bizarrement, j'ai beaucoup aimé "La femme du Vème". C'est un roman imparfait, mais il y a des passages excellents. Concernant l'auteur qui vient de divorcer: je l'ai vu de près, à une conférence, j'ai même échangé quelques mots avec lui. Il n'est vraiment pas très attirant, il manque de charme. Dans le genre "écrivain qui écrit bien et qui a beaucoup de charme", je me souviens de Jean-Paul Dubois, particulièrement craquant. Il prenait plusieurs minutes pour parler avec chaque personne qui faisait dédicacer son bouquin; je lui avais parlé d'un manuscrit envoyé chez "L'Olivier" dont je n'avais pas de nouvelles. Il avait noté mon nom, m'avait proposé de se renseigner. Deux semaines plus tard, je recevais le manuscrit barré de la mention "n'habite pas l'adresse indiquée": je m'étais trompée d'adresse! Je n'ai pas renvoyé ce fichu manuscrit à la bonne adresse, JP Dubois m'avait prévenu que L'Olivier était une très petite maison, contrainte à des choix draconiens...

zoulabe

1000 mots par jour quand écrire est ta seule activité, carrément jouable... Tu peux même aller au golf l'après midi ; mais quand tu te frappes un turbin à 8/9 heures par jours, c'est deja plus compliqué... Mais bon, faut savoir ce qu'on veut...

Ph.J.

Je suis assez d'accord avec lui, même si bien sûr ce n'est pas pour ça qu'on va écrire un best-seller – pour reprendre la métaphore athlétique de Becdanlo, c'est comme si on disait "il suffit de courir cinq heures par jour pour décrocher une médaille olympique au 400 mètres". (Pour info, étant donné qu'en France on compte plutôt en signes ou en feuillets qu'en mots, 1 000 mots ça fait environ 6 000 signes, soit 4 feuillets.) En même temps, il y a aussi des gens qui écrivent des best sellers en pondant 3 ou 4 000 mots par jour, d'autres en extrayant péniblement un feuillet par semaine, d'autres en sortant 3 000 ou 10 000 signes quand ça les prend, parfois deux jours de suite, parfois à deux semaines d'intervalle. Je crois que le truc le plus important( et pas évident) c'est de savoir, de trouver ce qui nous correspond le mieux. En ce qui me concerne, c'est à peu près comme lui. (Mais pour le best-seller, je peux toujours courir.)

Pirloui

Finalement, LA formule magique pour écrire un best seller : pondre 1000 mots par jour.
Dire que c'était si simple.
Wrath, vous n'aurez plus d'excuse maintenant.

becdanlo

Ph.J. a écrit: Je crois que le truc le plus important( et pas évident) c'est de savoir, de trouver ce qui nous correspond le mieux.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je suis bien d'accord, mais méfions-nous tout de même des gens qui disent écrire du premier jet et en 15 jours leurs romans... histoire de faire croire que tous les autres ne sont pas doués et sont des besogneux... ça fait très classe (sourire)

Francois Martini

Vive le Nanowrimo : produisez du texte sans grâce, au kilomètre, parfait mais, pitié, gardez-le pour vous, ensuite, et ne vous prenez pas pour un écrivain.

Ensuite, pour devenir écrivain, c'est tout simple : Prenez l'Art poétique de Boileau, et faites comme il dit. Si cela vous paraît trop compliqué, abandonnez l'écriture.

Si vous y parvenez à peu près, achetez le guide Guenot et faites comme il dit et, bientôt, vous serez publié.

Évitez les combinaziones et l'amateurisme.

Plus important : n'écoutez pas mes conseils, je suis plutôt du genre à assassiner la concurrence.

lanterne rouge

"Douglas vient de divorcer, son coeur est donc à prendre."

T’es pas aussi coquette que ma jaquette.

T’es pas aussi chouette que mes lunettes.

T’as pas la souplesse d’une hirondelle.

T’as pas l’élégance d’une gazelle.

becdanlo

François Martini a écrit:
Vive le Nanowrimo : produisez du texte sans grâce, au kilomètre, parfait mais, pitié, gardez-le pour vous, ensuite, et ne vous prenez pas pour un écrivain.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Non, c'est très bien le NaNoWriMo, ça évite d'écrire des romans anorexiques qu'il faut gonfler d'une nouvelle pour arriver péniblement à 124 pages (sourire)

Florent

1000 mots par jours ? La bonne blague !

Fruit d'une semaine de travail chez Flaubert :

http://bovary.univ-rouen.fr/folio_visu.php?folio=5019&mode=sequence&mot=


A d'autres !

Jo Ann v.

On peut écrire 1000 mots en 45 minutes. Ce n'est pas ça le problème. Ce serait surtout 1000 mots de qualité. Là, ça coince (j'ai encore du mal à convertir des 'mots' en 'signes').

Francois Martini

@ Bec : certes, on peut regretter de se voir proposer en complément d'un court roman une nouvelle originale, mais le dit court roman a trouvé un éditeur.

Je profite de l'occasion, comme à chaque fois que quelqu'un le mentionne, pour lui faire un peu de réclame. Follow the lien, ici :
http://www.facebook.com/photo.php?pid=1142456&l=54e91dfb25&id=54076869

Francois Martini

Millexcuse, un caractère est resté en rade lors du copié-collé. C'est ici :
http://www.facebook.com/photo.php?pid=1142456&l=54e91dfb25&id=540768691

becdanlo

François Martini a écrit:
Je profite de l'occasion, comme à chaque fois que quelqu'un le mentionne, pour lui faire un peu de réclame.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
C'est quand même triste d'avoir un éditeur qui ne fait même pas la promo des livres qu'il édite... les auteurs semblent obligés d'aller au charbon comme de "vulgaires" auto-édtés... ou édités à compte d'auteur.

William

@ becdanlo : c'est moins "vulgaire" d'être publié chez Grasset que de publier à compte d'auteur ? Au nom de quel critère inouï ?

Nicole

@William.
J'ai lu récemment que les auteurs "phares" de la rentrée chez Grasset seront PPDA et Frédéric Beigbeder. La grande classe! J'imagine déjà l'interview croisée dans Paris Match.

becdanlo


@William: ne pas se méprendre sur le sens des guillemets à propos de "vulgaire" qui indiquent, là, que l'on ne croit pas soi-même à ce que l'on dit... c'est même un peu ironique (sourire).

Sinon, il semble que plusieurs livres anglo-saxons ont été publiés suite au NaNoWrimo:
http://www.nanowrimo.org/fr/node/402728

Sigmunda

@ Nicole : Gallimard peut dormir tranquille. (soupir)

Francois Martini

@ Bec : je préfère ne pas être publié chez toi, en tout cas.

becdanlo

@François a écrit: je préfère ne pas être publié chez toi, en tout cas.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ca ne risque pas (rire)

Francois Martini

Ta co-directrice Carine Geerts me l'a pourtant proposé avec insistance, mais je n'aime pas l'amateurisme, ni les livres de poche.

DF

Hemingway: max 500 mots par jour.
Ca a donné les Neiges du Kilimandjaro, Le vieil homme et la mer, ...

Il disait aussi(en substance):

" Ecrire une phrase, une seule phrase, mais qu'elle soit vraie"

La qualité du texte ne se mesure pas au nombre de mots.

DF

Dahlia

@Nicole: et le bouquin de Beigbeder doit raconter sa jeunesse dans le Béarn et s'appeller... Un roman français. Déjà que Au secours pardon faisait pâle figure à côté d'Un roman russe (sur le sujet de la Russie), je me dis que décidemment il a envie de marcher dans les pas d'Emmanuel Carrère ^^ (m'enfin Un roman français, ça me fait surtout penser au génial Une vie française de JP Dubois)

becdanlo

Continue à te faire publier chez ton cousin, François, tu me feras beaucoup plaisir.

Sinon, pour rester dans le sujet de ce billet, voici une auteur qui a tenté de travailler avec 1500 mots par jour:

http://blog.lesenfantsdelo.com/2008/10/11/1500-mots-par-jour-le-bilan/

poupouille

Incroyable comme le Martini ne sait parler que de lui et sa publication pour un livre aussi mauvais...
Le temps, avec en plus une couverture plagiée sur un ouvrage jeunesse.

Monsieur Bec je ne sais pas pourquoi il s'en prend à vous mais je vous félicite pour votre entreprise : éditer sous cette forme est plus que louable ! Bravo !

Nicole

@Dahlia
Pour atteindre le niveau de Carrère, ("La classe de neige", "l'Adversaire", déjà des classiques), c'est pas gagné pour le petit Frédéric, effectivement;)

Jo Ann v.

Est-ce que vous n'avez pas l'impression d'être dans une basse cour parfois ? Ou pire dans la cour de récréation d'une école primaire ?!

Bec, normalement, après avoir participé au moins une fois à NaNo, on s'habitue à faire des 1,6k par jour quand on n'a rien, et plus si c'est fluide.

Francois Martini

@ Poupouille : il faudrait plutôt demander à Bec pourquoi il adore rappeler que j'ai un cousin éditeur qui m'a expressément demandé s'il pouvait publier mon roman. Peut-être Bec est-il envieux ?

Qu'y a-t-il de louable à publier en livre de poche ? C'est très simple à faire.

becdanlo

François Martini a écrit:
- Ta co-directrice Carine Geerts me l'a pourtant proposé avec insistance,
- j'ai un cousin éditeur qui m'a expressément demandé s'il pouvait publier mon roman.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Wouah ! Quel succès ! Effectivement qui ne serait pas envieux (rires)

Francois Martini

Ben moi, ça va. Comme en fait vendre des livres m'ennuie et être lu n'est pas ma principale préoccupation, je suis très content de l'aventure. C'est sympa d'avoir un vrai livre à soi (un vrai livre, c'est un livre réellement publié, par un éditeur, quoique j'aime bien mes petits machins autoédités).

Petit rappel, pour Bec :
http://www.facebook.com/photo.php?pid=1142456&l=54e91dfb25&id=540768691

becdanlo

Petit rappel pour François:

http://prix-orange-du-livre.event.orange.fr/livre/Fran%C3%A7ois-Martini-Le-temps-467.html

Francois Martini

Je connais, merci. On ne peut plaire à tout le monde. Wrath elle-même a trouvé mon roman inintéressant.

Dis-moi, Bec, on t'a déjà expliqué la différence entre un forum et un blog, ou bien tu trolles à dessein ?


becdanlo

Francois a écrit: Dis-moi, Bec, on t'a déjà expliqué la différence entre un forum et un blog, ou bien tu trolles à dessein ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Justement, ici, c'est Wrath qui commande François ce n'est pas toi.
Si elle désire me modérer, elle me modère... je n'y verrai pas d'obstacle.
Ensuite, je ne trolle pas: je ne te laisse pas le dernier mot... comme tu en as si souvent pris l'habitude ailleurs (France 2, Le Monde...)

Francois Martini

Pas évident. Je dis que tu trolles (va voir "troll" dans Wiki).

T'es pas un peu niaiseux, sur les bords, toi aussi ?

Bon, pour mon roman, Le Temps, qui rend M. Bec si jaloux (je me demande pourquoi), please follow the lien :
http://www.facebook.com/photo.php?pid=1142456&l=54e91dfb25&id=540768691

J.K TOOLE

@François Martini: T'en fais vraiment des tonnes pour un roman de 120 pages publié à 50 piges à compte d'auteur (mal)déguisé.

Francois Martini

Oh, ben t'es bien renseigné, toi, alors !

Disons que je passe la pub pour mon, roman chaque fois que quelqu'un le mentionne, sauf s'il indique lui-même les références permettant de l'acheter.

Mais non, il n'est pas à compte d'auteur déguisé, mais véritablement à compte d'éditeur, à la demande de l'éditeur, en plus, je sais, ça vous embête, mais c'est ainsi. Qu'y puis-je ?

François Martini, Le Temps, Éd. Glyphe.

Google rank forever !

N'oubliez pas que le roman de Philippe Jaenada, Plage de Monaccora, Éd. Grasset, est très bien, lui aussi.

Vinosse

Si y'en a qui picolent à chaque fois qu'on leur passe un Martini, ils doivent pas être très frais à l'heure qu'il est...

becdanlo

Encore une auteure du NaNoWriMo (qui est intervenue un peu plus haut):

http://www.joann-vonhaff.com/nanowrimo_59.html

Pour rappel le NaNoWrimo consiste à écrire 50 000 mots au mois de novembre

Schlabaya

Je ne sais pas ce que vaut le roman de F. Martini, mais le matraquage ne marche pas pour moi. Je trouve franchement lourdingue cette façon de se faire de la pub à répétition en se servant des blogs des autres. Il y a d'autres méthodes : votre propre blog, bien sûr, les forums littéraires (sans abuser), l'envoi de plusieurs exemplaires à des blogueurs en échange d'une critique et/ou d'une interview... Tout cela est légitime. Mais là, je trouve que c'est abuser. Il y a d'autres écrivains qui passent chez Wrath, et ils sont plus discrets.

Francois Martini

@ Schalabaya : pô grave, je ne désire pas vendre aux clients de Carrefour, je suis élitiste : moi, c'est Monoprix.

Schlabaya

Je n'achète pas de livres chez Carrefour... Je préfère les vraies librairies (et les bibliothèques, et les bouquineries...)

becdanlo

Une heure avec Douglas Kennedy, on peut réécouter, il parle d'écriture:

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/humeurvagabonde/

Warren Harel

Comme il me semble que c'était à l'origine un post sur Douglas Kennedy, et que personne ne vient plus y faire de commentaires, j'en profite pour vomir discrètement sur cet auteur embourgeoisé qui n'a plus rien écrit d'intéressant depuis "Rien ne va plus" (et je suis gentil !)
On peut voir la bouteille à moitié pleine remarquez : il a commis entre 3 et 5 bons romans. Mais depuis, il vit sur sa flatteuse réputation, comme John Irving en son temps, ou encore Paul Auster, Nick Hornby, etc.
Il serait d'ailleurs intéressant de réfléchir sur cette tendance actuelle assez typiquement anglo-saxonne qui voit les auteurs épuiser assez rapidement leur veine romanesque et bientôt tourner en boucle autour des mêmes thèmes et constructions narratives que dans leurs premiers romans. Cela ne viendrait-il pas du fait que la technique occupe chez eux trop de place ("creative writing", "1000 mots par jour", etc.) au détriment du fond, du style, des tripes ? Ou alors c'est là-bas comme partout : une fois reconnu dans le champ littéraire, on se contente du minimum pour garder sa place, sa gloriole et ses avantages acquis...

cassiopée

Bien vu Warren, apparemment, D. Kennedy vit un peu sur ses acquis en ne se fatigant pas trop sur l'histoire, c'est dommage. Je n'ai plus qu'à lire ses 1ers livres pour me faire une idée. Sinon, un peu comme Nicole, je ne l'ai pas trouvé si mauvais par rapport aux précédents, la femme du Vème, ça changeait un peu de ceux que j'ai lus avant, même si bon, à la fin, ça fait un peu Marclevyin :)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats