Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Editions Lo Scheer: les chiffres qui font mal | Accueil | Blog en vacances »

28 juin 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

F.

ne fallait-il pas lire qu'elle prenait deux mois de vacances PUIS qu'elle revenait pour écrire?

Vinosse

Mieux vaut que j'ai... Hum...

Mieux vaut que j'est ?

Que geai?

Quejait?

Que j'es.... pace mes billets?


nathalie

Se forcer à écrire quand on s'appelle Amélie Nothomb, Marc Lévy ou Tatiana de Rosnay peut se comprendre.
Mais de mon point de vue, l'écriture reste un loisir, un plaisir, un dérivatif, une récréation, une passion. Au même titre que la peinture, la musique, le vélo, le tai-shi... que sais-je ?
Et si perso, j'avais un emploi du temps de ministre, il est certain que je n'écrirais plus une ligne.
Mais ce n'est que mon avis. ;-)

Ph.J.

A mon avis, c'est vraiment la meilleure méthode, ces retraits de tout pendant deux mois (trois, en ce qui me concerne, à l'époque où je pouvais encore le faire). Et ce n'est pas stressant, non, au contraire, il suffit de prendre les jours un par un et de ne pas voir l'ensemble. Chaque jour, écrire trois feuillets. Quand on ne fait absolument rien d'autre entre le réveil et le coucher, ce n'est vraiment pas énorme, trois pages. (Il faut, cela dit, être loin de tout, loin des amis, des tentations, de la ville...) Même les jours de petite forme, c'est quasi de la tarte. Il faut, quand on se couche, avoir écrit trois pages, et en deux mois, ça fait 180 feuillets, en trois, 270 feuillets.

Ph.J.

Si vous voulez un conseil, les jeunots, profitez-en pour le faire maintenant. Allez vous isoler deux ou trois mois dans un trou perdu. Ensuite, souvent, on ne peut plus se permettre d'arrêter de bosser pendant deux ou trois mois, on a besoin de plus d'argent (crédit d'appart, marmots à nourrir, boulot à conserver, tout ça). Et puis on n'a pas forcément envie de ne pas voir son ou ses enfants pendant trois mois. J'ai pu faire ça jusqu'à la naissance de mon fils (trois romans), et ensuite, il faut composer avec la réalité, c'est moins drôle et moins facile. Donc, allez-y maintenant, barrez-vous.

Robert

@Nathalie. Mais les ministres (et les hommes/femmes politiques qui, comme chacun sait, ont tous un emploi du temps de minstre meme quand ils/elles sont dans l'opposition) trouvent tres souvent le temps d'ecrire. C'est meme incroyable a quel point ils publient...

nathalie

@Robert : ils publient, d'accord, mais ont-ils réellement écrit ce qu'ils publient ? Un bon dictaphone et le tour est joué. ^^

pierrepastisson@yahoo.fr

Personnellement, les trois mois estivaux consacrés à l'écriture de mon premier bouquin resteront comme un panard absolu. La commande de mon éditeur et la date de remise du manuscrit obligeaient à une certaine discipline (entre 3 et 5 pages par jour), sans que celle-ci ne devienne pesante. Lever 9 heures, pause déjeuner, taf, pause et arrêt vers 7-8 heures, rien d'autre à faire qu'écrire...

Au passage, il me semble avoir été, pour la première fois, censuré par cette chère Wrath au sujet de sa prochaine publication... N'aurais-je pas vu juste, Lise-Marie ?

david ferraro

Suivez le conseil de Ph. J. Barrez-vous pendant 2 ou 3 mois dans un trou perdu comme Veules-les-Roses. Pas de pinard. De l'eau, uniquement. Lever à cinq heures du mat. Gymnastique matinale, ablutions, petit déj, et hop la joie ! Pas de relations sexuelles qui entraînent une déperdition d'énergie. Ne voyez personne, pas même le cafetier qui officie à deux maisons de la vôtre. Soyez une ombre, rasez les murs, ne vous liez avec personne. Écrivez !

Dejan

>>Pierrepastisson : est-ce que vous avez contacté Wrath pour votre message ? Je crois que Wrath a expliqué une douzaine de fois par-ci par-là ses soucis avec le filtre anti-spam, il suffit de lui demander pour qu'elle aille récupérer les messages passés à la trappe, ne vous inquiétez pas, peu importe le contenu on finit une fois sur 4 au spam.

Pour le temps d'écriture, je peux me forcer à écrire 3 pages par jours de telle heure à telle heure, mais bonjour le résultat... ce que je préfère reste l'écriture "en pack", quand l'inspiration vient et que j'ai du temps (ça va donner 40 pages en 2 jours puis plus rien, puis 20 pages etc.). Je suis sans doute tordu mais en général il faut que j'ai 2 activités pour arriver à en faire une (ex : je dois absolument terminer telle commande + je dois écrire : je vais plus facilement écrire que si je n'ai que "écrire" au programme... sans doute besoin d'un peu de challenge...).

yvette

C'est bien, wrath, bientôt vous comprendrez que vous n'êtes tout simplement pas faite pour l'écriture, qu'elle soit à temps plein ou à mi-temps. Alors là vous pourrez enfin avancer dans la vie et devenir productive... dans un autre domaine.

pierrepastisson@yahoo.fr

@Dejean: à la réflexion, j'ai effectivement quelques doutes sur une "censure wrathienne". D'autres ont posté des messages incendiaires sans voir disparaître leur prose...

Sur le plan écriture, je fonctionne un peu des deux façons : organisé en cas de commande (essai ou article), au feeling pour le fun (roman, en l'occurrence vraiment fun puisque jamais proposé au moindre éditeur). Sauf qu'en ce moment, ça patine. Sinon, que foutrai-je ici ?

Francois Martini

Devenez fonctionnaire, divorcez, chaque soir, de 18 à 22 h, vous avez quatre heures pour écrire.

Quoi, c'est pas drôle ? Non, c'est pas drôle, Colette le disait déjà.

becdanlo

En fait, moi j'ai reçu ce message des Éditions EHO, pas de Tatiana de Rosnay elle-même, bien qu'il y ait sa photo... comme si elle avait été déjà kidnappée et sequestrée quelque part. En fait la rançon sera son manuscrit... Quel monde impitoyable :)

gérard poussette

moi, gérard poussettre, j'ai ecris mon roman "je suis gérard poussette" en un moi. il est trop bien. il fais meme 110 pages. je n 'ai pas eu l'engoisse de la page blanche parceque j'avais l'histoire dans ma téte. c'est génial. je cherche un éditeur qui veut faire un best seller. si marc levi et roger musso vendent beaucoup, pourquoi pas moi ? si on veux, on peux ! non ? pour l'histoire, moi, j'écrit toujours sur du papier avec la main. jamais sur l'ordinateur. j'aime bien le contact physique avec l'encre.

pierrepastisson@yahoo.fr

@gérard : le contact physique avec l'encre ? Beurk.

le koala

"L'isolement n'est pas forcément propice à l'écriture, pas vrai? "

Disons qu'en général il est propice à la littérature. Après, il est naturellement possible d'écrire en sortant tous les soirs, en teufant à donf', en bossant au bureau dix heures par jour, etc. On obtient typiquement le genre de chose que je n'ai jamais voulu acheter, et encore moins lire. En général: une variante du sopalin, avec des mots imprimés sur le dessus à la place de ces touchants motifs floraux bleu passé.
Il est vrai que tous les scénarios existent en fait d'écriture... mais bon, rien à faire, je crois qu'encore une fois c'était le grand Franz qui était dans le vrai avec son fantasme du terrier. Moi j'apelle ça: "la cave". Ca évoque plus Thomas Bernhardt. Très chic. Au figuré donc, je "descend à la cave" pour écrire.
...
au propre aussi parfois, d'ailleurs, maintenant qu'on en parle.

gérard poussette

Moi j'écrit pour etre célébre, vendre plein de livres et faire beaucoup d'argent. mais pour sa, il me faut un editeur courageux qui crois en mon talent. mon premier roman est tres original car il parle de ma vie depuis que je suis né. "je suis gérard poussette" est trop bien. des fois, quant je le reli, je rigole tout seul tellement qu'il est drole et passionant ! ceux qui m'embéte, ce sont les autres romans qui sont acheté a la plasse du mien. il y en a trop ! c'est pas juste. en plus, ils sont pas tous aussi bon que "je suis gérard poussette". peut etre si je passe dans le journal de 20h sur tf1, j'aurai une bonne publicité et les gens n'acheterons pas les autres livres ? je ne sais pas si je dois passer avec laurence ferari ou avec claire chasal ? je crois qu'il y a plus d'acheteur en semaine, non ? avec le salaire de mon editeur, je pourrai faire ce que je veut. peut-être meme une suite a mon premier roman. ce sera alors mon deuxieme. c'est le debut d'une belle collection. un jour, je saurai peut-etre a la pleiade ? qui sait ? mais dabord, il faut un editeur. peut-etrre ce leo cher qu'on parle ici ? qui peut me pistoné ? merci avec l'avance !

Robert

@F. Oui bien sur que c'est ce qu'il faut comprendre. Mais il faut etre magnanime. Une chose a la fois. D'abord on lit, et seulement ensuite apres quelques semaines de cogitation intense on comprend le texte, parce que "Tatiana prend une pause Facebook et revient en septembre, pour écrire son nouveau roman !" ca fait tout de meme 14 mots!

david ferraro

@gérard poussette : attention aux fautes d'orthographe. Tes commentaires en sont truffés. Aussitôt réceptionné, ton manuscrit va se retrouver sur la pile, si tu n'y prends garde. Les éditeurs sont impitoyables, tu sais.

gérard poussette

@ david : merci pour le conseille. j'avou faire quelques fautes d'ortographe, mais l'essentiel, pour moi, est de faire passer le message de qui est gérard poussette (c'est moi !). de toute fasson, les editeurs ne lisent pas. c'est le pisseton qui fait tourner la machine. il faut que je trouve quelqu'un qui me pistone. wrat peut-être ? ou toi david ? "je suis gérard poussette" seras l'événement de la rentré littérére ! je suis déja entrain de préparer mon discrous pour la resseption du prit groncourt !!! j'espere que je ne bafouillerai pas...

le koala

Au moins, à l'oral, les fautes d'orthographe se sentent moins ...

bertrand landau

gerar > pour ne pas bafouiller, il y a un truque simple, wrat en avais parlé jadisse, c'est des petites pilulent bleus qui s'apellent des bétas bloquant je croit, c'est sansé bloquer le béta direct à l'orijine dans ton cors je pense. elle s'en été servie pour pacer son orale d'entree a ciences pau il messemble. sa t'aides a ne pas çuer, t'est plus "relaxe" après comme on dis. tu pourra lire ton discourre tranquilles comme du beurre. il y a tout sur ce blogue il suffis de bien chercher !! moi j'y vient tous les jours pour glanner les présieux conseilles de l'autesse ! Merci encore wrat ton cite est prix mordial pour tout les wanabis comme nous ! mon autobiographie qui parle de ma vit s'apelle de mon coté "je suis bertrand landau", mais t'inquiètes pas gerard je ne joue pas sur ton terrint, je vize pour ma part le prix renaudeaux. je croize les doits pour toi j'espere que nos ouvrages sortirons ensemble a la rentree et que nous ferrons des salons comme deus bons amis. Bon courage pour le discourre ! tu est drolement organizé je n'ai pas encorre commensé le mient.

david ferraro

@gérard poussette : tu est géniale à lhoral. Vat falloire te ménagé hure entrevou avec Léo Schire. Recta.

Schlabaya

@ David : depuis le début, je pense que Gérard se paie notre tête, les fautes d'orthographe sont sans doute à prendre au second degré, de même que le contenu de son message (sinon, y a vraiment de quoi s'inquiéter !)

david ferraro

@schlabaya : bien sûr que gérard poussette se bidonne, et nous aussi. Ce n'est pas sérieux et on joue le jeu. J'ignore si gérard poussette des prétentions littéraires, mais si tel est le cas il cache bien son jeu. Sur un autre plan et pour clarifier les choses, le commentaire de Florent me semble très à-propos au sujet d'une mise en ligne du roman de la jeune femme qui opère ce blog. Cette fois, toute ambiguïté serait levée sur la valeur intrinsèque de son travail littéraire. Il deviendrait alors difficile de justifier l'existence de son blog autrement que par une stratégie basée sur les mérites propres de ses nouvelles et de son roman. Si le contenu, c'est-à-dire les nouvelles et le roman, est

gérard poussette

@ le kolao : je suis aussi bon a l'oral qu'a la voie. mais je ferais attention. merci.

@ bertrant : je connai pas le prix renaudeaux. il vend plus ou moins que le prix groncourt ? j'espere que tu reussira comme moi a ecrire un beau roman de plus de 100 pages. (110 pour moi !). il faut croire en soi et on est edite si on rencontre des personnes inteligentes. je suis content que tu me conprenne et cela me donne chaud au corps.

@ david : pourquoi ? il est mechand ?

@ schlabaya : c'est drole que tu pense ca de moi. j'avou faire quelques fautes d'orthografe. mais c'est parceque j'ecrit vite. quand au contenu, tu n'a peut-etre pas les memes gouts que moi. mais y faut de tout pour faire un pays. non ?

david ferraro

Petit problème de transmission.
@schlabaya : bien sûr que gérard poussette se bidonne, et nous aussi. Ce n'est pas sérieux et on joue le jeu. J'ignore si gérard a des prétentions littéraires, mais si tel est le cas il cache bien son jeu. Sur un autre plan et pour clarifier les choses, le commentaire de Florent au sujet d'une mise en ligne du roman de la jeune femme qui opère ce blogue me semble très à propos. Cette fois, toute ambiguïté serait levée sur la valeur intrinsèque de son travail littéraire. Il deviendrait alors difficile de justifier l'existence de son blog par une stratégie qui ne serait pas basée sur les mérites propres de ses nouvelles et de son roman. Qu'en penses-tu ?

gérard poussette

@ david : je n'ai pas de pretentions literaires. je suis simple et modeste. mon roman est juste trop bon. si j'ai le prit groncourt, tant mieux... si non... temps pis...

cassiopée

Qui est derrière David Ferraro et Gérard Poussette? Des éditeurs souhaitant torpiller le blog de wrath en mettant les commentaires les plus stupides? that is the question ;-)

david ferraro

Qui est derrière cette Cassiopée qui défend l'indéfendable ? Un autre bas-bleu dont la bêtise n'a d'égale que la prétention ?

Robert

Les editeurs ont beaucoup mieux a faire que de venir ici "torpiller" un blog qui n'a vraiment pas besoin de ca!

david ferraro

Oui, mon bon. Les éditeurs ont mieux à faire, et moi aussi. Au fait, pourquoi vient-on sur ce blog ? Pour comprendre pourquoi une brave fille, au français souvent approximatif et aux moyens limités, veut être publiée ? Pour s'amuser de sa bêtise et de ses réflexions souvent ridicules ? Pour apprendre quelque chose de neuf sur le milieu de l'édition et ses travers, que l'on connaît pourtant déjà ? Un peu pour toutes ces raisons, je crois. C'est très divertissant, je dois l'admettre, même s'il s'agit d'un divertissement un peu honteux. Je sais, ce n'est pas très glorieux. Je pourrais mettre à profit ces quinze minutes quotidiennes pour améliorer mon handicap au golf, sortir le chien ou les ordures. Mais il me faut assister, impossible de m'en empêcher, au naufrage de cette pauvre fille qui se raccroche comme elle peut aux bouées technologiques mises à sa disposition et qui constamment se tire dans le pied.

le koala

Je serais plus indulgent David. La "pauvre fille" a été fabriquée, ne l'oublions pas. On lui a glissé, de fort efficace façon, des rêves de grandeur dans la tête en même temps qu'on veillait à cultiver les boursouflures de son égo comme un jardinier surveille amoureusement les bourgeons de ses rosiers. On l'a incitée à reluquer avec envie les anglo-saxons, dont on lui a signifié qu'ils représentaient la quintessence de la civilisation occidentale, et on lui a mis dans la tête qu'en fait d'écriture les sujets et le style sont des critères secondaires, à l'instar de l'imagination. Ce qui - concernant les démarches à entreprendre auprès des éditeurs - n'est évidemment pas faux. Wrath est le produit de quelque chose, et même si cela m'irrite aussi, je dois dire qu'en général un produit est innocent.

Florent

Pour ma part, je ne me hasarderai pas à critiquer ouvertement les intentions de notre hôtesse. Dieu m’en garde ! Après tout, on peut parfaitement cavaler après la gloire, la reconnaissance, l’onction du sacre, et n’en être pas moins un extraordinaire artiste ! D’Ingres le mégalo au Gautier m’as-tu-vu en passant par Malraux et sa bourgeoise de Vilmorin… les exemples abondent ! L’égo boursouflé et la Narcisse bouffie ne peuvent en aucun cas, à mon humble avis, être un frein à la création artistique ! Bien au contraire : tel qui se prend de passion pour son art et rêve de rivaliser avec les grands génies de son temps, s’il a le talent et la force de travail pour créer, pourquoi ne les égalerait-il pas en gloire et en panache ? La meilleure façon de recueillir les lauriers n’est-elle pas de travailler à se les tisser soi-même ? (à condition de ne pas s’endormir dessus par la suite !)
C’est pour cela que j’aimerais pouvoir juger sur pièce, sur l’œuvre en question. Savoir si Lise-Marie se donne les moyens de ses ambitions, si son talent est à la hauteur de sa suffisance…

A ce propos, j’aimerai savoir si le roman mis en ligne sur le blog de Babouk n’ est qu’ un vulgaire pastiche, comme il a été dit, ou l’œuvre véritable de Lise-Marie (Crevez tous useless cunts)…

becdanlo

@Florent: veritable ou pastiche, peut importe, cette diffusion est illégale... Babouk diffuse un texte avec le titre du roman de Wrath sans son accord... qui plus est en son absence.

Art. L. 121-2 du code de la propriété intelectuelle: L'auteur a seul le droit de divulguer son oeuvre. Sous réserve des dispositions de l'article L. 132-24, il détermine le procédé de divulgation et fixe les conditions de celle-ci.

Robert

Les titres de romans ne sont pas couverts par le droit d'auteur sauf tres rares exceptions. Ils est donc tout a fait possible de publier un texte dont le texte serait CTUC. Quant a signer ce texte Wrath, un pseudo est encore moins couvert par le droit d'auteur qu'un titre de bouquin. N'importe qui peut decider de s'appeler Wrath et de publier un roman s'appelant CTUC. Mais vraiment, pourquoi s'en donner la peine?

Pourquoi Wrath n'egalerait-elle pas Malreaux ou Ingres en panache et en gloire. J'espere que vous etes mort de rire en ecrivant cela, Florent!

becdanlo

@Robert: absolument pas: le titre d'une oeuvre est protégé au même titre qu'un texte:

http://www.jurisexpert.net/la_protection_des_titres_des_oeuvres_un_/

Le texte et son titre sont actuellement signés d'un pseudo, mais il est fort probable qu'ils ont été déposés quelque part. Internet n'est pas une zone de non-droit.

un passant qui les a vus

Actuellement, Wrath est à saint-germain en pleine discussion avec Leo devant une tasse de cyanure

becdanlo

@broke: je ne sais pas si le CTUC est une "oeuvre"... un manuscrit oui... et en tant que tel, il doit être respecté comme tout autre manuscrit. Associé un texte qui n'est pas celui de wrath avec ce titre, c'est une volonté délibérée de porter préjudice à l'auteur... sous couvert de l'anonymat sur le blog d'un éditeur...

Florent

@Robert :Je ne m’en référais pas spécifiquement à Anne-Lise. Ce que j’essaie de dire c’est que, même au sein d’une société qui fait incessamment miroiter aux yeux de sa jeunesse le succès et la notoriété facile, même au sein d’une société qui érige la gloire et la célébrité en valeurs universelles, un Ingres et un Malraux peuvent naître. Ou tout du moins je l’espère… la seule pensée que l’humanité puisse aller en s’abêtissant suffit à me donner la nausée !

wrath

@Becdanlo: J'apprécie vos efforts pour défendre une certaine conception d'honnêteté intellectuelle. Mais ça ne sert à rien de commenter les égoûts du web. Mieux vaut simplement ignorer.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats