Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Le prix du jeune écrivain 2010 | Accueil | Les auteurs populaires ont-ils honte d'être français? »

26 octobre 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

www.facebook.com/profile.php?id=540768691

Bah non, j'ai toujours trouvé marrant, de recevoir les lettres de refus. C'est tellement prévisible. C'est l'avantage de sautoéditer : on gagne une certaine indifférence au monde de l'édition.

Robert

La poesie n'est decidement plus ce qu'elle etait...

autre chose

Un très mauvais poème (?) qui permet d'alimenter deux blogs, celui de Marco et celui de Lise-Marie.
Ça c'est du web 2.0 efficace, coco...

Marco

Bravo pour le point d'interrogation, "autre chose": effectivement ce n'est pas un poème, mais un détournement (que Robert se rassure, donc). "Mauvais", oui, car adapté à la mauvaiseté du contexte _ et tu confonds le phénomène et la description du phénomène, coco. Que Hi! ne s'en fasse pas non plus pour Kipling, il en a vu d'autres, des parodies foireuses sur sa fameuse lettre-poème.
Arf! les relais chez toi, Wrath, sont toujours à double tranchant :) (texte "touchant", je ne suis pas sûr _ il s'agirait surtout d'une fuite en avant dans la médiocrité _ ou alors, touchant au troisième degré ;)

coucou

Un peu d'obscurantisme:
Certains prétendent que pour avoir du talent en écriture ou en art,il faut être un peu félé. Les liens entre création et troubles mentaux ont été souvent montrés. Par exemple, être cyclothymique aiderait à créer( la cyclothymie est une forme atténuée de la bipolarité)
D'autres prétendent que pour écrire, il faut être très intelligent( par exemple être agrégé ou avoir fait sciences po Paris permettrait d'être édité).

Pourtant, dans la réalité, rares sont ceux qui poosèdent les qualités ci-dessus.
Les fils de ou filles de ou parisiens aisés sont parmi les plus édités.
Alors, le talent serait-il comme une boite noire que l'on se transmettrait de père à fils: tiens, mon fils, je te donne cette boite qui contient le talent.
Jean Sarkosy a renoncé a briguer la direction de l'EPAD non pas à cause de l'énormité de la chose mais à cause de la pression médiatique. A méditer. Certains ministres disaient que son talent existait déjà( talent inné?).
Perso, je considère que les places pour être édité quand on n'appartient pas au monde germano-pratin sont très très rare et qu'il vaut mieux avoir une très très grande persévérance. Le monde de l'édition n'est pas totaleent pourri!

novi

Si je comprends bien, en n'ayant jamais envoyé le moindre manuscrit par la poste...J'ai réalisé une quantité non négligeable d'économie en matiére de timbres. Chouette.

Question aux wannabe's ? Vos éditeurs sacralisés n"acceptent pas de fichiers world ?

ET bé, des dinosaures, ces gens...

Beaujean

a Novi
Ben non. Je ne suis même fait traiter de mal poli parce que j'avais fait ça.

autre chose

@ marco : « "Mauvais", oui, car adapté à la mauvaiseté du contexte _ et tu confonds le phénomène et la description du phénomène, coco. »

Je confonds que dalle, coco. J'ai trouvé votre texte pitoyable et la situation amusante. Mais c'est parce que je suis un vrai méchant qui ne cherche pas à se faire éditer.

J'en avais d'ailleurs plus après LMJ qui devient feignasse sur ses billets en duplicate content.

autre chose

@ novi : « Question aux wannabe's ? Vos éditeurs sacralisés n"acceptent pas de fichiers world ? »

Personne ne sait lire des fichiers world. Personne, vous entendez novi ?

WORD éventuellement...

Marco

Autre chose: "je suis un vrai méchant". Ah d'accord.

Cinétic

Ce poème n'est adapté à rien, il est nul.
Ce n'est pas méchant de dire cela, puisque c'est vrai.
Ca ne fait pas rire.
Ca ne fait pas réfléchir.
Ca sonne mal à l'oreille.
Qui suis-je?
Le poème de Marco. (Tout le monde avait trouvé.)

Marco

Cool, un autre vrai méchant (vous avez loué un bus, les mecs?). En fait si, ce texte (dans son ensemble, pas l'extrait, là) dit des choses bien précises et hélas pertinentes. Mais que tu n'as pas envie de comprendre, mon cinetic, ce qui est normal puisque tu fais partie du jeu, vrai bouché plutôt que vrai méchant. Bon maintenant, tu ne comprends pas, tu ne comprends pas, tant pis, je ne vais pas essayer de t'expliquer, hein.

autre chose

Ce n'est pas très grave Marco. Votre petite cour sur votre blog a compris votre sublime, forcément sublime message et c'est bien là le principal.

Wrath n'a fait que vous jeter en pâture sur son blog, faute de mieux.

Cinétic

@Marco:
Pourquoi répètes-tu deux fois tu ne comprends pas, tu ne comprends pas, j'ai compris, les ficelles sont assez grosses.
Ce n'est pas grave d'écrire un moche poème, mais c'est quand même un peu grave de le poster sur son blog, parce que tout le monde peut le lire.

Treto


Eh bien moi, étant parfaitement inconnu et ayant envoyé un manuscrit de roman par la poste
(non pas à 50 éditeurs, mais à plus de 160), j'ai eu l'heureuse surprise de recevoir DEUX
réponses acceptatives (à compte d'éditeur, bien entendu.) J'ai signé ; Je m'attends à être
publié au cours du premier semestre 2010.

Cinétic

Tant mieux pour vous, j'espère que ça vous remboursera les timbres.

Treto

J'ai fait la calcul : affranchissement + reprographie représentent les droits d'auteur de plus de mille exemplaires.
Pour la petite édition, 1000 exemplaires, c'est un best seller !

www.facebook.com/profile.php?id=540768691

Donc j'aurais intérêt à imprimer moi-même mille exemplaires et à les donner. Je gagnerais de l'argent ?

cassiope.wordpress.com

Je commençais à me lasser de ce blog, à cause de certains commentateurs trop aigris. J'avais peur que ça soit une maladie contagieuse. Ben, c'est encore pire que j'imaginais. Reprocher à ce pauvre Marco de ne pas avoir fait une poésie grande oeuvre d'art sur son blog. Il écrit ce qu'il veut, à partir du moment où on a envie de le lire. Il fait ça à titre gratuit et peut bien réserver ses chefs d'oeuvre géniaux pour des futurs livres que vous n'aurez qu'à payer si vous voulez les lire. Les blogs des fois, c'est un peu comme discuter au bistrot, on ne se prend pas la tête.

Treto

Non: les droits d'auteur sont de 10% du prix de vente, bien moindres que la facture d'un imprimeur.

autre chose

@ cassiopé
Je suis tout à fait d'accord. Marco ne doit qu'à la fausse bienveillance de Lise-Marie d'avoir été critiqué sur Wrath. Personnellement, il ne me serait jamais venu à l'idée de fréquenter rien qu'une seule fois le blog de Marco.

Maintenant, que l'entrée soit gratuite ou payante, le fait d'exhiber – avec beaucoup de complaisance – ses plaies devant tout le monde, met sous la menace que quelqu'un vienne les gratouiller à votre place. Je sais bien que le public des blogs est pour beaucoup fait de gens qui tiennent eux-mêmes des blogs, que vous avez tendance à vous distribuer mutuellement preuves d'affection, de compassion et de soutien dans les « épreuves terribles » que vous traversez avec vos écrits refusés. En attente de réciprocité, personne ne dit souvent du mal de personne. Follower de vos followers, vous reproduisez finalement le système de copinage que vous critiquez tant chez les éditeurs et auteurs publiés en perdant du coup tout sens critique pour éviter que celui des autres ne s'exerce éventuellement sur vous.

Comme pour le jeu du « Je te tiens par la barbichette... », cela ne marche que pour ceux qui ont une barbichette. Si les imberbes de passage qui se moquent de vos petits bleus à l'âme vous dérangent, fermez vos commentaires. Ou alors précisez dans la règle du jeu que vous n'accepterez que ceux qui vous flattent dans le sens du poil.

Marco

@ cassiopé: ne t'en fais pas pour le "pauvre Marco" qui trouve plutôt drôles les réactions ici.
@ autre chose: tu as raison de ne pas fréquenter rien qu'une seule fois le blog de Marco, vu que tu ne saisis pas le point de départ du texte (alors le point d'arrivée...). Je me moque précisément des "plaies" exhibées sur les blogs "avec beaucoup de complaisance" et sur le "système" de soutiens réciproques entre blogueurs _ bref ton "analyse", mister autre chose, je la partage en partie, et elle est faite depuis longtemps par les blogueurs eux-mêmes. Mais comme tu as envie de te prendre pour l'observateur neutre, cruellement objectif, celui qui survole la blogosphère sans jamais être dupe et sans jamais te salir tes petites pattes anonymes, évidemment tu as du mal à voir qu'il y a beaucoup de lucidité chez les blogueurs. Bref, tu appartiens à la grande famille des demi-habiles qui se croient plus malins que tout le monde.

autre chose

@ marco,
mes « sales petites pattes » ne sont pas anonymes. J'ai un email derrière mes commentaires, comme chaque posteur ici. Je n'ai malheureusement pas de bobos à montrer, ni de livres à faire éditer ou à vendre, ni de compétences géostratégiques à faire partager au monde pour ouvrir un blog qui vous donnerait l'illusion que je suis légitime à vous critiquer. Là encore, si vous voulez la traçabilité complète des interventions dans vos ébats narcissiques, précisez-le dans le mode d'emploi.

Quant à la lucidité des blogueurs, elle pourrait commencer dès que l'on met en doute la qualité de ce qu'ils écrivent. Demi-habile peut-être, parfait crétin, sûrement pas.

Marco

@ autre chose: c'est drôle, j'ai l'impression qu'entre demi-habiles on pourrait presque finir par se comprendre. Mais tu lis décidément trop vite (par exemple "petites pattes", pas "sales petites pattes", enfin voyons). Pour ce qui est de recevoir des critiques, d'où qu'elles viennent, pas de souci _ mais encore faut-il voir dans quelle optique un texte est écrit (dire qu'un poème est mauvais alors que ce n'est pas un poème (et ce n'est franchement pas difficile à voir), disons qu'on part sur une base critique pour le moins discutable). Le truc, c'est que tu as des préjugés sur les blogueurs (blogueur = narcissique frustré revanchard piteux en quête d'amour de reconnaissance susceptible hypocrite _ comme pour beaucoup de préjugés, il y a une part de vérité, mais pas que) et tu les plaques sur ce qu'ils écrivent. Enfin bref.

le koala

"Quant à la lucidité des blogueurs, elle pourrait commencer dès que l'on met en doute la qualité de ce qu'ils écrivent"

C'est le cas pour beaucoup, et à mon avis pour plus qu'on ne le pense ordinairement. Tous ne sont pas des castafiores hystériques ou mégalomanes. Ca n'est d'ailleurs pas le cas de Marco, qui est certes pourri d'autres défauts chatoyants et variés.

franckludivine

Non Marco, les blogueurs ne sont pas que narcissiques, ils exercent un contre-pouvoir formidable à la dictature des médias. Et on peut en remercier certains, beaucoup.
Wrath a raison de dénoncer la perversité du monde de l'édition, dire que JMLC est plus petit dans la réalité que sur ses photos et qu'il ressemble à un crapaud quand il dédicace ses livres.
Il n'empêche qu'autre chose avec ses pattes ne critiquait pas votre blog, mais votre poème, qui n'en est pas un, cela va de soi, mais pourquoi avoir écrit un pastiche au premier degré?
Telle est ma question.

cassiope.wordpress.com

@Marco, oui je sais bien :-)
@autre chose : Ben le copinage, c'est la vie :-). D'ailleurs, il y a certaines personnes (dont Marco, peut-être, je ne me souviens plus, je perds la mémoire) qui n'avaient pas de blogs et commentaient beaucoup ici. On les trouvait si intéressants et drôles qu'on leur a expressément demandé de tenir un blog, et c'est juste pour ça qu'ils en ont ouvert un. Si tu continues à poster comme ça, c'est sûr que personne ne te le demandera jamais :-). Tu traites les blogueurs d'aigris, mais euh, comparés à toi, ils m'ont l'air plutôt bien dans leurs baskets. Et puis, s'ils sont si nuls, tu dois avoir beaucoup mieux à faire, personne ne te retient.

autre chose

@cassiopé : « Tu traites les blogueurs d'aigris, mais euh, comparés à toi, ils m'ont l'air plutôt bien dans leurs baskets. Et puis, s'ils sont si nuls, tu dois avoir beaucoup mieux à faire, personne ne te retient. »

Je doutais de votre âge mental, je suis pleinement rassuré. Vos parents savent que vous traînez sur le ouèbe plutôt que de faire vos devoirs ?

autre chose

@ koala : « C'est le cas pour beaucoup, et à mon avis pour plus qu'on ne le pense ordinairement. »

La proposition inverse « c'est le cas de quelques uns et à mon avis beaucoup moins qu'ils aimeraient qu'on le pense » est également vraie. Nous sommes peu de choses, n'est-ce pas ?

Koala, je croyais que vous aviez mis le bouts de ce blog après une grosse fâcherie avec LMJ ?

PhJ

"C’est le sort de tout wannabe et il n’y a pas le choix: soit on se bâtit une carapace, soit on abandonne l’écriture…"
C'est surtout le sort de tout écrivain. Certains pensent qu'une publication arrange tout, mais loin de là.

Marco

@ franckludivine: ben en fait ce n'est pas un pastiche au premier degré. Telle est ma réponse.

Gondolfo

Marco oui tu n'es qu'un vieux pourri.

Mais bon j'aime bien ton écriture et ton humilité.

E la nave va.

franckludivine

"C'est surtout le sort de tout écrivain. Certains pensent qu'une publication arrange tout, mais loin de là."
PhJ a dit cela, mais tout le monde s'en fout. Chacun pense à son blog et à être publié.
Et pourtant cela ne doit pas être facile d'être décrié sur un blog à prétention littéraire, quand on voit que certain blogueur refuse la simple remise en question.

Maginhard

Eh bien moi, j'ai une aventure peu commune à raconter.

En 2007, j'ai envoyé un manuscrit au comité de lecture de nombreuses maisons d'édition.
Je n'ai reçu que des refus ; un certain nombre d'éditeurs n'ont tout simplement pas répondu à cet envoi, parmi lesquels “Les Éditions du Bord-de-l'Eau”, sises dans le sud-ouest de la France.
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, quelque temps après, sur le blog de cet éditeur, un éloge de mon manuscrit par le directeur de cette maison, M. Dominique-Emmanuel Blanchard :

« J’ai noté que ça arrivait souvent comme ça : après des semaines d’indigences littéraires surgissent, deux, trois manuscrits qui m’enchantent.
Hier c’était “Malateste”, aujourd’hui c’est “Apostrophe aux contemporains de ma mort”.
Que l’on ne s’y trompe pas : il s’agit d’une œuvre réjouissante malgré son titre. À commencer par son style.
L’ai-je assez déplorée cette pauvreté du style dans ce qui tombe dans la boîte postale et sur les messageries de BDL !
Et voilà que coup sur coup le style renaît, ne cesse de renaître de ses cendres (je vous épargnerai le cliché du Phénix, enfin, presque).
Voulez-vous un exemple de ce fameux style dont il m’arrive de rebattre les oreilles des incrédules ? Oui, n’est-ce pas ?
Voici donc :
“Ensuite je ne sais plus, j’ai un trou de mémoire. Je crois que les événements se sont précipités. Qu’on sache seulement que d’assis je me suis retrouvé couché sur le dos, qu’il n’était plus à côté de moi, mais sur moi, et que de paroles entre nous il ne pouvait être question, car il s’affairait à rendre la chose impossible à lui comme à moi.” »

http://domi33.blogs.sudouest.com/archive/2007/12/20/deb-le-style-bordel.html

Je n'ai jamais eu de nouvelles de cet éditeur. (Heureusement j'ai trouvé il y a peu un autre éditeur).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats