Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Beigbeder "kiffe sa race" (ses propres mots...) | Accueil | Patrick Bénard, victime de Technikart »

22 novembre 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Olivier

Lise-Marie,
Personnellement, Mickey me donne des boutons, je trouve donc cette production artificielle doublement affligeante.
Mais en ce qui vous concerne, il me semble que vous êtes malheureusement restée bloquée au stade de la dénonciation compulsive. Pensez-vous réellement que cela peut avoir un quelconque impact sur le comportement des gens de ce milieu dont vous êtes exclue ?
Vous vous faites du mal Lise-Marie.

sirius

Tiens mais où sont passés les posts dénonçant Marie N'Diaye ? Auriez-vous eu des problèmes, Wrath ?

wrath

@sirius: non non, le post était juste mal formulé, je l'ai supprimé. Mais il doit pouvoir se trouver sur paperblog et autres.

@Olivier: quel argument original. Depuis que j'ai commencé à bloguer (il y a maintenant 3 ans et demi), j'ai droit au refrain "tu dénonces parce que tu es exclu de ce petit milieu". Personnellement, j'ai mieux à faire que de passer mes week-ends à Disneyland. Quant à écrire une nouvelle sur Disneyland...aucun intérêt.

Dahlia

Pardon pour ceux qui ont déjà lu ce com' de mon cru sur le FB de William Réjault et qui va suivre, mais j'avais pas envie de me répéter à qq nuances près!

Le livre, je l'ai feuillet... Lire la suiteé à la Fnac vendredi pour voir un peu ce que ça donnait. Difficile de se faire une opinion définitive en feuilletant mais à vue de nez, on sent que les auteurs ont bien ramé pour sortir un texte complet sur le simple sujet de Disneyland (même pas Walt Disney, non juste le Parc Disneyland!!!) et le peu que j'ai lu m'a semblé être du bon gros remplissage des familles...

Pour le sujet Val D'Europe et consorts, on peut se reporter au roman de Mano, Les Habitants, qui s'il n'est pas d'une excellente qualité littéraire, fait un sort à ces banlieues Disney qui ont poussé autour du Parc...

=> http://www.ohmydahlia.com/blog/?p=1004

J'ajoute que comme Réjault, je serai très curieuse de connaitre les termes du contrat sur la somme versée à la commande, comment se répartissent les droits d'auteur sur les ventes, quelles censures éventuelles sont apparues... parce que bon soyons clairs, sur un sujet comme ça, tout le monde rêve de voir Mickey devenir au moins aussi psychopate que dans l'épisode de South Park où il latte les couilles des Jonas Brothers et pire encore!

Hostilis

On se demande presque, si ces braves gens écrivent pour eux-mêmes ou pour les autres. A mon avis, il y a sûrement des bonnes choses dans ce livre, disons 1 texte sur 3 qui doit être lisible.

Enfin, on peut se demander, ce qui conduit Flammarion à publier des "choses" aussi médiocres, comme d'autres, les étalages des librairies en regorgent.

Qui dirige cette collection ?

Arnaud

@Olivier: tu n'auras jamais aucun commentaire sur ton gentil petit blog si tu t'obstines à censurer les messages les plus réalistes.

le koala

Le bizarre de l'affaire c'est qu'il y aurait sûrement moyen de faire quelque chose de très corosif pour le pays de l'oncle sam en démontant sauvagement les petits mickeys et en rapelant le côté obscur de l'oncle Walt, guère plus sain que d'autres icônes industrielles comme henry Ford et à peu près aussi facho. Néanmoins, je suppose que le cahier des cherges exigeait que ces gentils invités sachent tenir leur plume. Je me demande en quoi un texte lénifiant sur les mérites d'Eurodisney peut être intéressant. En profite-t-on pour gloser sur l'enfance perdue ? sur la nécessité de retrouver notre âme d'enfant ? Sur le goût des barbapapa ? les impressions tourbillonantes éprouvées sur des manèges dont les seuls coûts de manutention pourraient faire vivre un village africain pendant deux décennies ? Mystère.

Cela dit, bonne chose d'avoir reproduit la couverture. ca permet de noter le nom des coupables (et de s'en souvenir).

Isis

David Abiker, Nicolas Bedos, Nicolas Rey... Oh my god ! Le pire c'est quand même Nicolas Rey. Qu'est-ce qu'il est huileux et pas fortiche !

Haut les coeurs!

Le monde de Disney est un monde magique souvent tiré des grands contes.
Les sorcières y côtoient les princesses. Peter Pan vole plus haut que les étoiles.
Pas facile d'écrire sur le parc d'Eurodisney qui est propre, parfaitement organisé, pas un détail n'est laissé au hasard, de la magie sur commande.
Il serait malvenu d'y parler sexe, et pourtant le sexe hante les contes de Cendrillon à la belle au bois dormant.
Un exercice de style très difficile et je tire mon chapeau aux auteurs qui ont répondu à cette commande. Après, il faut lire le livre pour voir ce qu'ils en ont fait.

laugerie

Il faut vraiment que vous soyez à la ramasse pour croire qu'on s'emm... à écrire une nouvelle en contrepartie d'une invitation à Disneyland !

Haut les coeurs!

@laugerie: boff, vous avez raison, je viens de me relire, incroyablement pontifiant mon commentaire, je n'en reviens pas!
Vous avez raison mais quand même est-ce qu'on ne les a pas vus à Disneyland Sarko et Carla ou bien est-ce que j'aurais eu des hallucinations?
Il y a même eu un compte-rendu dans Paris Match.
Lisez les journaux!

laugerie

@Caroline Alamer
mon commentaire s'adressait à cette pauvre Wrath...

Haut les coeurs!

@laugerie:
Ca ne fait rien, ça ne m'a pas gêné de vous répondre.

Haut les coeurs!

Tout le monde sait que Mickey porte des gants et qu'il serre la mains des enfants à Eurodysney.
J'ai entendu une enfant un jour que j'y étais en visite (payante, pas invitée), qui disait ce matin je me suis lavé les mains pour serrer la main de Mickey.
Je l'ai vue très déçue, Mickey ne serrait les mains que dans la publicité vue à la TV.
Les auteurs invités auraient pu raconter cette anecdote... s'ils en avaient été témoins...
On n'arrive pas toujours au bon moment.

Michel

Eh bien alors, il vaut mieux écrire et publier sur Disneyland que ne jamais publier !
bienvenue dans le monde de Wrath Disney ! univers ou la litterature lui semble fantasmagorique!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats