Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Léo Scheer, “éditeur radical” (sic) | Accueil | A quel éditeur envoyer son manuscrit? »

19 août 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dahlia

"D’après mon expérience, la plupart des cours de creative writing ne valent pas grand chose."

Après nous avoir rabâché je ne sais combien de mois que c'était la panacée, LE truc indispensable, j'avoue que les yeux me sortent un peu de la tête en lisant ça ici...

yibus

Tout à fait d'accord avec Dahlia... Alors qu'il y a un an, Miss Lise-Maire nous disait qu'il fallait absolument suivre des cours de creative writing... Mais de qui se moque-t-on sur ce blog ? D'accord, les lecteurs ont peu de mémoire, mais le dilletantisme intellectuel à ce point-là fait peur.

jeanpopol

comme quoi elle est capable de changer d'avis!

TSF

Avec tout ça, j'me dis que j'ai rudement bien fait de me créer ma p'tite auto-entreprise, d'écrire, d'imprimer, de publier et de vendre mon 1er roman. Oh bien sûr, j'ai gagné des clopinettes, mais je n'en ai surtout pas perdu. Mon texte circule et la satisfaction de le voir exister autrement que dans un fond de tiroir me suffit amplement. D'ailleurs, pour mon second livre, je ne me donne même pas la peine de l'envoyer aux éditeurs. Il existera.

Q

Quelqu'un aurait-il les numéros de téléphones (lignes directes) de directeurs littéraires ?

O' Katarina

Cher Q,

Ces gens-là n'ont pas le téléphone. Ils roulent en carrosse et écrivent à la plume d'oie. Essayez de les croiser à la Cour (éventuellement).

DraaK

Ah ! Bien content de ne pas être le seul à m'être étonné de ce SPECTACULAIRE revirement. Peut-être que Wrath fait écrire ses posts estivaux par un nègre auquel elle n'a pas donné toutes les instructions (?)

Max

Miss Wrath osait même soutenir que la plupart des grands romanciers américains avaient suivi un cursus de "creative writing"...
Quant aux "manuels d'écriture" sur lesquels elle se rabat aujourd'hui, vu le niveau de sa prose, une grammaire de cours élémentaire serait déjà bienvenue.

wrath

@Dahlia: Merci de lire mon blog avant de laisser un commentaire:
http://wrath.typepad.com/wrath/2008/11/enseignement-du-creative-writing-the-good-the-bad-and-the-ugly.html

Brune

Le problème du creative writing, c'est que ça présuppose une confusion entre la littérature "essentielle" ("La littérature est l'essentiel ou n'est rien" G. Bataille) et la littérature commerciale qui s'enseigne. C'est l'une des failles de ce blog : si les réseaux comptent dans la publication de livres moyens et fabriqués, la grande littérature échappe à ce problème. Le livre que 1000 personnes peuvent ecrire (Abecassis, trucs du genre), c'est les 10 les plus introduits qui le feront. Mais le livre qu'un seul peut faire (Calaferte, par exemple), un seul l'ecrira...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats