Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Léo Scheer, “un éditeur qui n'hésite pas à publier de très jeunes auteurs” (!) | Accueil | Piratage: la faute des éditeurs? »

19 mars 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

djila

Moi, je trouve ce système très bien : l'éditeur jette un œil, si ça l'intéresse il y regarde de plus près sinon il ne perd pas son temps. Il ne faut pas croire que l'auteur prend plus de forme : il envoie peut être des dizaines de message dans la journée sans même tenir à jour la liste de ses envois.

Arsinoe

J'ai fait ça, il y a des années (envoi de script + extraits par mail). La seule fois où j'ai eu une réponse, c'était pour lire que j'étais malpolie de les harceler comme ça

Ak

Je ferais la même chose exactement. Il est bien évident que l'on peut savoir si l'on apprécie un style ou pas, en une page ou deux. Cela évite aussi les problèmes de plagiat, car l'éditeur vous répond s'il souhaite en lire plus. On devrait en dire le moins possible dans le descriptif et envoyer les 5 premières pages. Je ne comprends pas du tout pour ma part, pourquoi l'on doit envoyer des manuscrits sur papier en 2012, surtout s'ils ne sont pas lus. La plupart des éditeurs accrochent immédiatement ou pas à un style. C'est moins hypocrite Wrath, vous ne trouvez pas? De toutes façons, l'avenir est au Kindle, alors pourquoi envoyer sur papier un livre électronique? Ce n'est pas très logique.

Petit Rictus

"L'avenir est au Kindle" ? Ce truc en plastoc qui affiche des textes même pas alignés ? Ah ah ! Dans quelques décennies, voire beaucoup moins, n'importe quel livre digne de ce nom acheté aujourd'hui se portera physiquement bien mieux que n'importe quel Kindle à la mort-moi-le-noeud.

Ak

J'aimerais que Wrath propose quelques Kindles Wrath pour les wannabes en lesquels elle croit. Ce serait sa plus belle démonstration.

Hermitecritique

"Il est évident que si vous êtes un journaliste parisien, ou un auteur qui a déjà publié plusieurs livres (comme Guillot), vos chances augmentent exponentiellement!"

Wrath semble se fonder sur des données ultra-secrètes qu'elle ne veut pas nous communiquer pour affirmer une telle conclusion. Heureusement que c'est "évident" (comprendre : je dis n'importe quoi mais je dis qu'il n'est pas nécessaire de le prouver).

LB

Bonne idée, les Kindle Wrath, il commence à y avoir des textes vraiment sympas sur ebook. Pas (encore) beaucoup, certes, mais le travail n'en sera que moins fatigant. Et c'est grâce à ce genre d'initiative qu'on finira par montrer aux éditeurs germanopratins qu'on peut se passer d'eux pour trouver son lectorat.

kinder

Moi je préfèrerais un Kinder Wrath

gibusclub

A propos de Kinder Bueno (faut bien rire, hein) :

http://www.youtube.com/watch?v=5clhq60lsUI

aymeric p

Tiens, Bertrand, tu entres toi aussi dans la liste très convoitée des auteurs visés par Wrath ! Le début de la gloire !

wrath

@AK: “J'aimerais que Wrath propose quelques Kindles Wrath pour les wannabes en lesquels elle croit“

Pourquoi pas. Envoyez-moi un synopsis de 100 mots à wrath_lmj[at]yahoo.fr pour résumer votre roman/ nouvelle/ etc. Je sélectionnerai les trois meilleurs et j’en parlerai sur mon blog d’ici un mois.

@Aymeric P: je ne vise absolument pas ce brave Bertrand (ses livres sont si insignifiants qu’il n’y a rien à en dire, ni en bien ni en mal...)

Hum...

L'autre jour, j'ai fait un rêve : tous les grands éditeurs parisiens se concertaient en secret et organisaient un commando pour aller enlever Wrath au Canada. Ils la séquestraient dans un cagibi sans fenêtres dans lequel elle était obligée, pendant 48h00 non stop, de lire un échantillon des manuscrits reçus dans leurs maisons. Pour finir, avant d'être relâchée, elle recevait de la main d'Antoine Gallimard une magistrale fessée déculottée, laquelle se voyait filmée et ensuite diffusée sur Youtube dans la section "vidéos littéraires". Je me demande ce qui m'arrive... Suis-je normal, docteur ?

Une consoeur de Corinne Fabre

Les manuscrits reçus par les éditeurs chez qui j'ai travaillés - petits, moyens et grands - sont insignifiants dans leur majorité : ils n'ont ni couleur, ni odeur, ni saveur : soit ils donnent l'impression d'être sans auteur (n'importe qui aurait pu les écrire), soit ils se signalent par leur porosité à l'air du temps (ils suivent la mode "trash", puis la mode "intimiste", puis "sentimentale", puis "autofictionnelle", etc.). Dans les deux cas, ils sont sans personnalité. Une minorité dans les textes reçus est intéressante du point de vue purement narratif, mais n'est pas "écrite", faute d'une intimité étroite avec la langue française (les auteurs putatifs très souvent ne possèdent pas leur langue). Parmi ces manuscrits, certains peuvent être sauvés si leur auteur a assez d'humilité pour accepter de retravailler son texte, pour le rendre cohérent sur la forme comme dans le fond. Enfin, il y a, dans une proportion infime, des manuscrits qui sont réellement stupéfiants, par leur originalité et la maîtrise de leur style. Leur rareté en fait tout le prix ; comme elle fait tout le prix du métier de lecteur de maison d'édition.

stéphane

bonsoir,
je leur ai envoyé un texte et ils n'ont pas répondu... et je vous trouve très bien qu'ils ne répondent pas s'ils ne retiennent pas un texte parce que pour lire les conneries la plupart du temps de gens qui expliquent avec des airs de supériorité à peine dissimulée les raisons du rejet d'un texte...je ne crois pas du tout à une compétence particulière des éditeurs en matière de goût (quand on sait ce que certains lisent !...)

Schop

Malheureusement, Stéphane, il y a des risques que s'ils n'ont pas répondu, c'est qu'ils ont estimé que votre manuscrit ne méritait pas même un commentaire.

dropi

Elle est marrante la consoeur de Corine : on dirait une enseignante qui a passé sa carrière à affirmer chaque année que ses élèves étaient vraiment les plus nuls...

Ivanovitch

Et bien voilà, pour plus de transparence, je poste mon synopsis :
C'est l'histoire d'un mec, un branleur intégral qui boit des pils toute la journée. Il n'est pas tout seul pour faire ça hein, sinon il se ferait grave chier. Donc il picole avec quelques branleurs comme lui et les mecs se racontent les uns les autres des histoires de branleurs. Bon, le début est un peu chiant, d'accord, mais bon, d'un autre côté, moi, j'ai plutôt choisi la veine réaliste t'vois ? Donc le mec picole (rrrooo, combien de mots déjà là ??) jusqu'au jour où... Là t'y croira jamais, accroche toi Wrathoune : d'un coup d'un seul le GIPN enfonce la porte de l'appart sur sa gueule et déboule armé jusqu'aux dents en gueulant en anglais (ouais ça le fait plus je trouve...)alors que le mec était en train de picoler avec ses potes t'vois, il s'y attendait carrément pas. Et là, non mais accroches toi aux branches, tu vas pas y croire : les mecs l'embarquent, le mec, parce que soit disant c'est un putain de terroriste qui allait commettre un carnage. Bon, je te raconte pas la suite, mais après il y a une course poursuite, un braquage, et des ours camés façon Castaneda.
J'ai bon ?

chaussures nike shox oz

Ah ah ! Dans quelques décennies, voire beaucoup moins, n'importe quel livre digne de ce nom acheté aujourd'hui se portera physiquement bien mieux que n'importe quel Kindle à la mort-moi-le-noeud.

Colber1

Amie de Corinne Fabre, super ! moi-z-aussi j'ai bossé chez un éditeur / le nombre de nullards qui se prennent pour Balzac est absolument phénoménal. Prétentieux, agressifs, incurables...

tee shirt armani pas cher

Nyttig information. Tur mig personligen upptäckte jag din sida av misstag, liksom Iam förvånad anledningen denna incident didnat inträffat tidigare! Vi sparade den här

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats