Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Ecrivain, moi? Ouvrir les grandes maisons d’édition à des talents divers | Accueil | Marie-Sabine Roger: “Elle écrit comme un mec!” »

11 juin 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

triwok

Faut pas non plus faire trop intello vu le jury :

- Bruno TESSARECH, Romancier, étant précisé que sa voix compte double en cas d’égalité entre deux manuscrits,
- Pierre MARFAING, Président de la Fondation d’entreprise Bouygues Telecom,
- Sylvie BOCOGNANO, Secrétaire de la Fondation d’entreprise Bouygues Telecom,
- Florence SULTAN, Directeur général des Editions Calmann-Lévy,
- Sophie SACHNINE, Directeur général des Publications Metro France
- Philippe FONT, journaliste des Publications Metro France
- Le lauréat 2011 du Prix
- Quatre collaborateurs de Bouygues Telecom
- Un collaborateur des Editions Calmann-Lévy

Ça fait déjà 6 membres de Bouygues Telecom

Passant

Pourquoi ce point d'interrogation dans le titre ? Est-ce à dire que, si elle a été publiée, ce n'est pas forcément grâce au prix Nouveau Talent ?
J'ai du mal à comprendre ce que vous insinuez en écrivant " Et PEUT-ETRE est-elle sincère quand elle PRETEND avoir été surprise quand le président du jury l’a appelée". Est-ce à dire que le résultat était couru d'avance ?
Allez-y, insinuez, susurrez, médisez, il en restera toujours quelque chose....

In Cold Blog

Bonjour Wrath,

« La blogosphère littéraire a réservé un accueil assez froid à ce premier roman », dites-vous, en appuyant vos dires sur mon seul billet.
Votre procédé est pour le moins tendancieux : non seulement, mon avis ne saurait résumer à lui seul la diversité de la blogosphère, mais vous passez sous silence toutes les voix enthousiastes qui démentent votre propos.

Ce roman m’a semblé inabouti et ne représente pas ce que j’attends de la littérature. Je m'en suis expliqué, sincèrement et sans volonté de nuire. Mais, d’autres ont été séduit(e)s par l’histoire. Et puisque vous ne l’avez pas fait, permettez-moi de les citer ici :
« Si comme moi vous n'êtes pas amateur de paranormal, vous allez me dire oui...BOF !
Et bien vous aurez tort car avec ce roman "hanté" Annelise Corbrion signe un livre fort sympathique, et sous le couvert de surnaturel nous sert une histoire bien écrite et rafraîchissante dans le monde noir du roman policier. » (http://jazz-crime.over-blog.com/)

« Un très bon roman, comme un défi à l'oubli, dont j'ai particulièrement apprécié l'ambiance. Quand le passé a rendez-vous avec les technologies récentes, c'est très réussi chez Annelise Corbrion ! » (http://lemondedemirontaine.hautetfort.com/archive/2012/05/21/la-memoire-des-autres-d-annelise-corbrion.html#comments)

« Ce premier roman propose une belle histoire, touchante et optimiste (…) rappelle que les deuils passent et que la douleur, sans jamais disparaître, finit par laisser la préséance aux souvenirs. » (http://www.desgalipettesentreleslignes.fr/archives/2012/04/15/24005080.html)

« Ce premier roman se lit avec plaisir : l’héroïne a immédiatement attiré mon empathie, et puis le roman se passe à Londres. Mais avec un petit sourire en coin malgré tout, à cause d’une fin plutôt prévisible (et pourtant, je ne suis pas très finaude dans ce genre de situations) et du soupçon d’eau de rose qui parfume l’histoire d’amour de l’héroïne (jusque dans l’épilogue). Mais je pardonne, car c’est mignon comme tout ! » (http://5emedecouverture.wordpress.com/2012/06/10/emma-je-crois-que-nous-discutons-avec-un-fantome/)

« J’ai quand même passé un bon moment de lecture comme je l’aurais fait avec un roman chick-lit. » (http://carolivre.wordpress.com/2012/05/23/la-memoire-des-autres-annelise-corbrion/)

Avec toutes les cartes en main, vos lecteurs seront plus à même de se forger une opinion… et peut-être même certains auront-ils envie d’aller voir par eux-mêmes de quoi il retourne exactement

Quant à mettre en doute l'enthousiasme, la fraîcheur et la sincérité de l'auteur quand elle se dit surprise d'avoir été sélectionnée, c'est tout simplement lui faire un procès d'intention indigne.

tazivet

Il est marrant Cold Blog, il n'a pas vraiment défendu le livre de Annelise Corbrion mais pour une raison "indéterminée" il vient ici rattraper le coup.

Scott Summers

Oui trop marrant : il rétablit la vérité. Ah ah !

sam

Ben oui, sinon terminé les Services de Presse de Calmann-Lévy... pauvre In Cold Blog, il ne pourra plus les revendre chez Gibert.

tazivet

C'est le coup classique des blogueurs : ils s'en prennent aux primo-romanciers parce qu'ils ne peuvent pas le faire sur des romanciers confirmés au risque de paraitre ridicule. Dans le cas d'Annelise Corbrion in cold blog s'est rendu compte qu'il est isolé, alors il vient faire amende honorable...

In Cold Blog

@ Tazivet & Scott Summers : vous n'avez rien compris. Il n'est pas question pour moi de rattraper quoi que ce soit ou de retourner ma veste. J'ai dit - sincèrement - ce que je pensais de ce bouquin une fois pour toute.
Ce que je ne supporte pas, c'est que mes propos soient instrumentalisés dans un billet stérile et tendancieux. Rappeler que d'autres personnes ne partagent pas votre avis est un simple signe d'honnêteté intellectuelle.

@ Sam : c'était le premier SP de Calmann-Lévy et très probablement le dernier, oui.

@ Tazivet : de toute évidence, tu te contentes de me prêter de fausses intentions sans te donner la peine de parcourir un peu le contenu de mon blog, sinon tu aurais trouvé des billets qui prouvent le contraire de ce que tu avances.

Marco

Mais enfin, In Cold Blog, votre attitude est proprement indigne! Comment osez-vous étaler ici votre réelle honnêteté intellectuelle?! Et puis quoi, encore? Exigez que tout le monde soit de bonne foi, tant que vous y êtes! Et laissez donc les trolls faire leur boulot de trolls, bon sang! vous voulez les mettre au chômage, ou quoi? Enfin, un peu de commisération!(au passage: petite erreur d'interprétation sur le com' de Scott Summers, qui a priori ironise sur les ironistes, et donc pas sur vous - certes ce n'est pas toujours simple à suivre - bienvenue sur le blog de Wrath, eh!).
Blague à part, il me semble - et je le dis sans méchanceté aucune pour Annelise Corbrion, bravo à elle - que même les éloges que vous citez rejoignent, avec d'autres mots, votre critique: quand des lecteurs enthousiastes écrivent "j'ai quand même passé un bon moment de lecture", "un livre fort sympathique", "avec un petit sourire en coin malgré tout", "je pardonne, car c'est mignon comme tout"... mhmm, c'est un peu connoté tout ça, au minimum c'est un enthousiasme assez retenu, disons que ce ne sont pas les qualités littéraires qui ont sauté à la figure des lecteurs, indépendamment de leur plaisir ou de leur réticence.

salut

J'ai feuilleté quelques un des livres de ce nouveau prix, et lu le dernier en partie pour me faire une idée. Bon, je trouve que c'est de la "petite" littérature et d'ailleurs, Anne lise a écrit le sien en un mois, ce qui explique le coté superficiel et inabouti du résultat (bien sur il y a des exceptions et le temps passé n'est qu'un repère...). Parc contre, connaissant une ou deux personnes de ce prix, il est certain que pour une fois, il n' y a pas eu piston. Après, les prochains participants n'ont qu'a élevé le niveau !

Scott Summers

@Incoldblog : j'avais parfaitement compris, c'était ironique vis à vis du com précédent. Votre honnêteté vous honore mais ici c'est pas une valeur très en cour.

calamité levy

Faire un commentaire en utilisant des expressions comme "maladresse", "amateurisme», "facilités", "l'intrigue est cousue de fil blanc", "rebondissements téléguidés" et venir dire après qu'il y a des "voix enthousiastes qui ont aimé"... ce n'est pas de l'honnêteté intellectuel, c'est se défausser !

Scott Summers

Se défausser de quoi ? C'est juste rappeler qu'il n'est pas "la blogosphère" à lui tout seul.

calamité levy

Scott Summers: définition de défausser :

Sens 1 Dans un jeu de cartes, se débarrasser d'une carte inutile ou pénalisante [Jeux].
Sens 2 Se défaire d'un problème, se décharger d'une responsabilité [Figuré].

C'est bien ce que In Cold Blog tente de faire ici. Il est bien embarrassé que Wrath se soit emparée de sa critique et il cherche à s'en débarrasser en portant l'attention sur les "voix enthousiastes qui ont aimé".

Annelise Corbrion est intervenue dans son blog dans les commentaires, voici la réponse de ce monsieur :

"pour tout vous dire, je me suis longtemps posé la question de savoir si j’allais publier mon avis ou non. Voir de parfaits inconnus émettre des réserves sur son travail n’est jamais agréable. J’imagine qu’on est encore plus sensible à la critique quand il s’agit de son premier livre publié.
À l’évidence, vous avez compris que mon but n’était pas d’être inutilement méchant mais juste sincère et constructif. Merci à vous de ne pas m’en avoir tenu rigueur."

H! ha : J'ai été très méchant avec vous mais j'ai été "constructif"... tu parles après lui avoir attaché une batterie de casseroles... Merci à vous de ne pas m’en avoir tenu rigueur !

Il n'est pas le seul blogueur à pratiquer ce genre de sport. Encore heureux qu'il s’agisse de Calmann Lévy, si cela avait été un petit éditeur on aurait eu droit aux coquilles et aux fautes de typographies. Je connais bien ce genre de blogueur : la dernière race après les crapauds !

Grenouille Bleue

@Calamité Levy: Je ne vois pas où est le problème. On peut ne pas apprécier un roman et convenir qu'il plaise à d'autres. Les goûts ne sont pas universels.

Je trouve la réaction d'In Cold Blog normale et louable.

Quant à attacher une batterie de casseroles - si on n'y survivait pas, combien d'auteurs publieraient encore aujourd'hui ?

calamité levy

@Grenouille Bleue: ce ne sont pas les auteurs qui publient mais les éditeurs. Si vous trainez "une batterie de casseroles" vous ne serez pas publié bien longtemps. Ce qui m’insupporte dans le comportement d'In Cold Blog c'est d’accuser Wrath "d’instrumentaliser" son commentaire. Qu'il assume ses propos... et ne vienne pas éteindre un incendie qu'il a lui-même allumé.

What Else

Tout ça pour un bouquin médiocre que personne ne lira jamais et dont l'auteur sera de toute façon bien vite oublié. La "blogosphère" littéraire est décidément un bien petit aquarium...

prologibus

En fait, j'imagine très bien Wrath quand elle était gamine, dans les maternelles.
Elle allait voir ses petits camarades, et elle leur lançait :
"Tu sais quoi, j'ai un secret : le père Noël, il existe pas !! Si, si, cé té parents qui achètent des jouets au Shoppy du coin. Bah, pourquoi tu pleures, cé pas un drame quand même !!"

Devenue adulte, elle fait un peu la même chose :
"Bah, bande de naïfs, on me la fait pas à moi !"

jiva

Calmann Lévy devrait faire appel aux "nouvelles manières de communiquer liées aux technologies de l'information et de la communication". J'ai rarement vu un site d'éditeur aussi mal foutu. J'ai cherché en vain un extrait du livre de Annelise Corbrion. Ils ont honte de leur lauréat ?

Cavalerie

Je ne comprends même pas la polémique: in the cold blog dit juste que son avis est loin d'être représentatif de la blogosphère comme l'affirmait Wrath et il nourrit son affirmation par maints exemples. Y'a pas à passer trois plombes dessus non plus pour savoir s'il se défausse ou non: il ne retire visiblement rien à ce qu'il a écrit, du moins sur ce blog... Charge surtout à Wrath de trouver d'autres critiques négatives histoire que sa phrase "La blogosphère littéraire a réservé un accueil assez froid à ce premier roman. " ne sonne pas de manière tout à fait ridicule.

Robin

Pourquoi Wrath s'en prend-elle toujours à de jeunes auteurs ?

Valerie

@robin: Ben peut être parce qu il n'y a que des jeunes auteurs qui surfent sur ce blog, les autres sont passés à autre chose, ils sont publiés.

roger cointreau

"un zeste d’amitié féminine façon check-list" peut on lire dans le billet de Madame Lise-Marie Jaillant.

C'est quand un pilote fait des avances à l’hôtesse pendant qu'il pointe sa check-list ? J'aimerais bien que l'on m'explique !

Francois Martini

Quand même, Miss Corbrion tient une agence de com, à Roanne, très mal documentée sur le web. Personne n'a exploré la piste ? Qui connaît-elle dans le milieu hostile ?

Annelise Corbrion

Bonjour à tous,
Je viens de tomber sur ce blog et reste... perplexe...
Alors que l'on aime ou pas le roman est une affaire de goût. Que l'on tape sur les petits auteurs "qui ont eu de la chance", passe encore, je ne suis plus à ça près. J'aimerai cependant clarifier quelques points :
- j'ai REELLEMENT était surprise lorsque l'on m'a appelé pour m'annoncer que j'avais gagné le prix nouveau talent 2012
- je ne connais -malheureusement- personne dans le milieu de l'édition
- je ne connais personne chez Bouygues et/ou Métro
- quant à mon agence de comm...Je suis spécialisée dans le secteur de l'immobilier et travaille essentiellement avec des constructeurs de ma région. Alors si les 3D que je réalise sont suspectes... j'en suis désolée.

Bref tout ça pour vous dire que, comme quelqu'un l'a gentiment écrit plus haut, ça ne vaut pas la peine de faire couler tant d'encre pour un "un bouquin médiocre que personne ne lira jamais et dont l'auteur sera de toute façon bien vite oublié" ;-) sans rancune !
Annelise Corbrion

tartiflette

@Annelise Corbrion : ce n'est pas tant votre livre qui a fait problème mais l'attitude scandaleuse de ce blogueur de bas étage d'In Colt Blood :)

Merci de votre passage, Wrath appréciera et comme elle le dit si bien :

"Il n’y a qu’une façon de le savoir: participer à l’édition 2013 du Prix Nouveau Talent (le manuscrit est à rendre fin septembre)"

Isabella de Sainte-Mareseville

Ma petite Annelise. ne soyez pas marri de ce que vous pouvez lire ici. Ce sont des envieux des aigris... pour tout dire des ratés. Si vous saviez ce qu'ils ont pu dire sur mon pauvre Marien Defalvard qui n'avait que 19 ans mais tant de talent !
Si le cœur vous en dit, je vous invite dimanche prochain à Saint-Maresville où vous pourrez lire quelques passages de votre adorable livre... Marien sera là aussi...

Je vous embrasse avec ferveur,

Isabella

Annelise Corbrion

@Isabella. Merci pour votre proposition et vos mots de soutien... Je ne pourrais pas me déplacer jusqu'à Saint-Maresville, mais votre invitation me touche beaucoup.
Une prochaine fois peut-être et bonne continuation à Marien Defalvard !
Annelise

PS : pour répondre à Jiva, des extraits sont disponibles sur le site de Storylab...

Francois Martini

Merveilleux. Miss Corbion se laisse prendre au piège. Décidément, ce blog est d'un comique…

salut

Bah oui, elle n'est pas assez cynique la pauvre. Partout ailleurs c'est une qualité mais sur ce blog, tant de candeur, ça prête aux moqueries.

Robin

J'ai compris, Wrath s'en prend aux jeunes auteurs car ils finissent souvent par lui répondre directement. Un soir, ils tapent leur propre nom sur google pour savoir un peu ce qu'on dit de leur livre ici où là et patatras, ils tombent ici ! Et ils découvrent donc qu'on s'en prend à leur physique, à leur "prétendu" envoi postal, à leur maman, à leur tonton, à leur réussite à un concours...
Ensuite Wrath peut se gargariser du fait que les écrivains fréquentent son blog et y réagissent.

Francois Martini

C'est ainsi que le blog perdure.

En fait, c'est une expérimentation de harcèlement moral par le web, ce blog.

prologibus

@ Hey Guillaume...
... Tu devais pas faire une émission de téléréalité pour TF1 genre "L'amour est aveugle" ?
C'en est où cette histoire-là ?
Sinon, t'as essayé "Secret Story" ?
T'as passé le casting ?

wrath

@Annelise Corbrion: "Je ne connais -malheureusement- personne dans le milieu de l'édition"

Même pas votre propre éditeur? ;)

@In Cold Blog: Je pense sincèrement qu’Annelise fait preuve d’enthousiasme et parle bien de son roman. Et je conseille à mes lecteurs de participer au Prix Nouveau Talent. Cessez de me prêter des mauvaises pensées que je n’ai pas (pas toujours, du moins!)

sac chanel pas cher

Je voulais vous remercier pour cette grande lecture! Profitez Sans doute, chaque peu de lui que je dois choisir d'ajouter de nouvelles choses à vous écrire pour vous voir.

Pauvre monde...

Je suis atterrée de ce que je lis dans certains commentaires. L'art de descendre en flèche un auteur qui a eu le malheur de réaliser son rêve de publier. Je ne vois pas à qui elle nuit, cette pauvre AnneLise Corbrion. Si l'on n'aime pas son livre, eh bien, il y a un truc super facile à faire... laisser tomber la lecture et en lire un autre à la place(une méthode extrêmement efficace!)

La paranoïa à propos de ses soi-disant "fréquentations" dans le monde de l'édition sont incroyables. C'est très probablement faux. Je ne vois ici que de la méchanceté, et dans certain cas, une jalousie mesquine. Crachons sur le boulot de quelqu'un qui a fait de son mieux, allons-y. Bim bim bim! Il ne faut pas qu'elle s'en relève avec la moindre miette d'ego intact.

PhJ.

J'adore le message de Sac Chanel. On dirait l'arrière-arrière-petit-fils de Mallarmé sous acide.

florent

Lise-Marie Jaillant critique littéraire sans peur ou sans reproche ou écrivaine frustrée ?
Sans vouloir défendre le livre en question, en commençant a lire les commentaires fais dessus, j'ai cru lire une théorie conspirationniste.Car si l'on se renseigne son travail dans l'information, il se résume grossièrement à la création d'image publicitaire pour des entreprises immobilières.... ( ou est le rapport avec une maison d’édition ?)
De plus vu les attaques personnelles faites a cette jeune auteur et le peu de critique du livre en comparaison, quiconque lisant cette article s'il prend le temps de réfléchir se rendra compte de sa médiocrité.

ségo

@florent : wrath n'est pas un site de critique littéraire son thème est : Survivre dans le milieu hostile de l'édition. Il ne faut pas donc s'étonner de ne lire ici aucune critique du livre de Annelise Corbrion, le sujet étant :

"Annelise Corbrion, publiée grâce au Prix Nouveau Talent?"

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats