Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Le livre poche de l’année 2012 est... | Accueil | Rentrée littéraire d’hiver: 525 nouveautés (mais où sont les premier romans?) »

26 décembre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Gilles

Comme quoi, si les éditeurs peuvent parfois se reprocher de laisser passer des génies, ils ratent aussi des (probables) merdes... En cela, félicitons Amazon, qui démocratise la daube.

Disciple

Vous êtes cruelle, Wrath, en posant sous nos yeux ce projet littéraire qui nous fait tous rêver. Pondre cinq romans de type Harlequin, les écrire dans le bus en allant au travail, durant notre pause déjeuner, et le soir après le dîner... les publier et les vendre sur Amazon en entretenant une communauté de lecteurs. N'est-ce pas fabuleux ?

On a les ambitions qu'on peut.

...

Arsinoe

Je crains que ce ne soit bien plus difficile pour un Français que pour un anglo-saxon.
Les Français se méfient encore des tablettes
Et malgré les daubes publiées chez des éditeurs ayant pignon sur rue, ils considèrent qu'il faut avoir un éditeur pour être un écrivain sérieux
Par ailleurs, il y a une telle jalousie chez les Français que ceux-ci s'en voudraient de faire réussir un auteur indépendant.
Il y a quelques années, un auteur français avait eu beaucoup de visites sur le web. Les commentaires étaient du genre : Ouais, t'as 2.000.000 de visites, ben ça veut rien dire, et tu triches, en plus.
Curieusement, personne en France n'a fait les mêmes remarques pour le milliard de visites pour le coréen Psy et son gangnam style. Seuls les auteurs indépendants français affabulent, c'est bien connu.

cerise

Et malgré les daubes publiées chez des éditeurs ayant pignon sur rue, ils (les Français) considèrent qu'il faut avoir un éditeur pour être un écrivain sérieux

Rédigé par : Arsinoe | 26 décembre 2012 à 14:58

Je suis tout à fait d'accord avec ces propos !

De même lorsque vous dites que les Français ne supportent pas la réussite des auteurs indépendants ! Il y en a même dont c'est la passe-temps de vous pourrir sur les libraires en ligne genre Amazon !

Triste !

Arsinoe

Tout à fait d'accord, Cerise.
En revanche, les anglo-saxons ne sont pas avares de compliments (et d'achats)
Bon, comme d'habitude, on sera à la traine. Mais l'exception culturelle, bien sûr, ça n'a pas de prix !

Alain

@Arsinoe

Ne mélangeons pas tout. L'exception culturelle française, c'est le droit de conserver une activité culturelle autonome - un peu - par rapport au rouleau compresseurs de l'industrie "culturelle" anglo-saxonne, dans notre pays et de ne pas s'aligner corrélativement sur les normes US de marché. Une clairière pour tout un ensemble de créateurs et de diffuseurs, que tous les marchands de lessive éditoriaux français sont bien entendus les premiers à saper, en protestant publiquement de leur patriotisme culturel, et autres âneries sorties de leur com de crise.

Critique indépendante sans influence de l'intelligentzia parisienne

Si, je crois que le jeu en vaut une fière chandelle à condition de ne pas publier des Harlequin qui rime quand même avec mesquin du point de vue littéraire.

Em

Jamais entendu parler de cette Sarah, mais c'est ce qui est arrivée à Amanda Hopkins et Konrath. Tous les deux ont des blogs sympas d'ailleurs. Je préfère celui de Konrath, où il raconte sa merveilleuse aventure http://jakonrath.blogspot.fr/

Comme quoi Léo S n'a pas toujours raison.

sarl

Ca, il est très fort pour essayer de nous endormir et nous essayer de nous faire croire le contre... Mais nous ne sommes pas dupes !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats