Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« PODWRATH Natashka Moreau | Accueil | Accrocher le lecteur »

19 février 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Gadrel

La bonne question, c'est de savoir si Virginie joue l'homme ou la femme avec sa compagne.

emmanuelle

Depuis quand une lesbienne a besoin d'être un homme pour sa compagne ? Depuis quand deux personnes du même sexe ont besoin de "jouer à l'autre sexe" pour faire l'amour ? Gadrel manque-t-il d'imagination en la matière ?

Gadrel

Gadrel ne manque pas d'imagination, mais Emmanuelle manque peut-être d'expérience (ce qui n'apparaît pas lorsqu'on lit ses livres parus chez Losfeld).

Pour en avoir côtoyé... je ne pourrais même plus les compter - beaucoup donc -, je n'ai pas connu un seul couple de lesbiennes (ou d'hommes homosexuels) qui n'ait reproduit instinctivement l'antagonisme homme/femme. Et je ne parlais pas vraiment des relations sexuelles, mais plutôt du comportement général. C'est comme ça.

emmanuelle

Chez Losfeld ?
Pas compris.

Pour le reste : ben alors on doit pas connaître les mêmes homos !

Emmanuelle

Ah oui, j'ai compris... bon, c'est un peu nul comme référence non ?

Moi j'ai aucune expérience, je suis totalement vierge et d'ailleurs j'ai eu tous mes enfants sans m'apercevoir de quoi que ce soit.

Gadrel

C'est peu probable mais possible. Merci pour ta sincérité en tout cas.

Fi

"les ultimes résidus de la chute du féminisme".

Luke

ça devrait t'interesser, ça parle copinage par ici :

http://buzz.litteraire.free.fr/dotclear/index.php?2006/11/13/531-appel-a-textes-jeunes-auteurs-nouvelle-revue-litteraire-en-attendant-lor

( lire les coms à partir du 2 Fervrier)

wrath

@Gadrel: passionant...Je ne savais pas que tu t'intéressais aux pratiques sexuelles des lesbiennes :)

Anne-Sophie

En tout cas, Despentes reste pour moi quelqu'un d'antipathioque, toujours dans la provoc' gratuite. Derrière, aucun contenu içntéressant. Elle veut défendre l'indéfendable, et ce depuis longtemps, ça lasse.

Gadrel

Homo sum et humani nihil a me alienum puto.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats