Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« La mauvaise conscience des wannabes (ah, si j'étais bon, je serais publié...) | Accueil | PODWRATH Bertrand Latour »

23 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dahlia

En tout cas, je la jalouse à mort Amélie. Parce que poser pour Pierre&Gilles ou Jean-Baptiste Mondino (sa couv' pour Ni d'Eve ni d'Adam), franchement moi, je kifferai bien ma race.

Mais pour répondre à ton interrogation, il est prouvé qu'une couverture avec une photo de personne dont on voit le regard attire l'oeil, plus qu'une illustration. Y a une étude américaine assez sérieuse menée là-dessus qui prouve qu'on achète plus facilement un livre avec ce type de couv'. Que ça soit la tronche de l'auteur ou pas.

Mais bon à ma connaissance, les américains font la même chose. D'ailleurs dès qu'on regarde un film américain avec un personnage d'écrivain, quand on aperçoit ses bouquins, la quatrième de couv' est toujours entièrement bouffée par un portrait A4 de l'auteur...

LVE

Le simple marketing du "Vu (la tronche de l'auteur) à la TV". Imparable pour la reconnaissance. Et la décision d'achat.

Daniel Fattore

@Dahlia: exact - j'ai au contraire l'impression que c'est un peu partout pareil. Si la photo n'est pas en première page de couverture, on la trouve au dos, pour autant que la ligne graphique du livre le permette (plus facile sur une couverture Belfond que dans la Blanche de Gallimard).

Sinon, reste la possibilité de placer une photo de l'auteur sur le bandeau qui entoure le livre - ce que fait par exemple Albin Michel. Cela donne l'impression que l'auteur est célèbre.

Autre truc décisif pour faire vendre: la présence d'une femme en couverture. La femme fait mieux vendre. Ce n'est pas un délire de macho mais un truc qu'on connaît bien dans les officines de marketing. Sinon, pourquoi ferait-on la promotion de tronçonneuses avec des ex-miss maigriottes aux mains manucurées, qui n'en ont jamais tenu une seule de leur vie?

Enfin, la dernière fois que j'ai acheté un bouquin aux States, il y a dix-sept ans, c'était les nouvelles complètes de Woody Allen. Je vous laisse deviner quel portrait il y avait en page de couverture, sur la jaquette.

Pirloui

"leur trogne sont partout"

Vraiment, faut soit que tu te relises, soit que tu apprennes à écrire.

césar

et vous l'avez lu, vous, ce livre?

nicole

@césar
Je l'ai lu. On me l'a prêté, ce qui m'a permis d'économiser 16 euros, un prix élevé pour un contenu très léger, aussi léger que les bulles de champagne dont l'auteur parle beaucoup dans ce roman qui aurait pu, de mon point de vue, rester dans un tiroir.

césar

@nicole
J'ai acheté celui d'avant -ni d'ève...-, alors que je ne les lis quasiment jamais, mais ses histoires au japon sont assez amusantes, et celui là n'est pas mal dans son genre.
rester dans les tiroirs... oui, parfois ça n'est sans doute pas une mauvaise chose. Mais bon, apparemment, en dessous d'un livre par an, elle meurt!

Rousse pète

Quoi qu'il en soit, on sait où Pierre&Gilles ont été puiser leur inspiration pour transcender Amélie. La famille Adams. Belle association d'idées.

Arnaud Guéguen

C'est marrant, cette couverture est pompée sur une pochette d'album d'Alice Cooper !

Thierry Tuborg

Il vaut mieux être belle et rebelle que moche et remoche.
Moi je dis ça, je dis rien.

Dr Sigmund

Arnaud, je crois que tu confonds pochette et maquillage...:-) Ca fait une bonne vingtaine d'années que Pierre & Gilles produisent ce genre de photos.

Sinon, Wrath, avec l'imminent match éditorial Houellebecq-BHL, je crois que tu vas pouvoir cracher ton venin...et faire monter tes coms.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats