Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« La couverture du prochain Houellebecq... | Accueil | Votre manuscrit sera lu si vous achetez un livre "maison" »

08 juillet 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Varg

Quand je parlais d'autopub dans votre cas, il ne s'agissait nullement de celle que vous pourriez faire à votre œuvre mais de celle que vous accomplissez pour votre propre personne. Vous savez, celle qui tient un peu lieu, pour nous, d'ami imaginaire...

Vous en rajoutez d'ailleurs une nouvelle couche ici.

Je ne propose rien de vicieux à LMJ, seulement de vérifier simplement ce que valent ses billets et pour quelle audience, ce qui lui permettrait peut-être de répondre seule à sa question initiale : « pourquoi, alors que mon blog connaît xxxx visites quotidiennes, n'intéresse-je finalement personne (d'important) ? »

écho

Wrath, un texte qui devrait vous plaire:

http://www.oeuvresouvertes.net/spip.php?article488

Gondolfo

Héloise vous êtes délicieuse.

wrath

@nicole: oui, il se passe toujours quelque chose sur mon blog. C’est pour ça qu’il m’amuse autant!

@echo: merci pour le lien.

Bernard Bernhard

Lu le lien d'echo.
C'est drôle comme les rôles sont finement distribués: l'éditeur est toujours une crapule et l'auteur est...un génie incompris bien entendu (sans concession, rebel attitude, etc).

Le petit problème, c'est que c'est terriblement convenu. Impression d'avoir déjà lu ça des dizaines de fois. Le syndrome tour d'ivoire mû en détestation. Ressassement maladroit mais sous influence bernhardienne (le problème étant que Berhnard a déjà fait ça, quelques décennies avant, en autrement plus violent).

Malgré une écriture assez datée (on se croirait à Vienne, dans les années 30, ou en Allemagne, après deuxième guerre) Wrath devrait détester: c'est le même état d'esprit en nettement mieux écrit.

Tout de même une grosse erreur introductive: estimer que la littérature n'est pas très loin du journalisme est une erreur fondamentale (relire Karl Krauss).

Rouge

""Le jour où un wannabe hors milieu se fera éditer grâce à son blog n’est pas encore venu...""

Désolée, chère Wrath mais cela arrive, aussi étonnant que cela puisse vous paraître, surtout pour des livres techniques. Certes, il ne s'agit pas de littérature mais il est toujours surprenant d'être contactée un matin par un éditeur lorsque, pas plus tard que la veille, nous confirmions avec des camarades qu'aucun n'éditeur ne décroche son téléphone comme ça, pour une personne totalement inconnue du milieu, qui n'a jamais publié et dont le blog est plutôt confidentiel.
Et pourtant...
Aujourd'hui, j'ai mon ouvrage dans les rayonnages de la Fnac et autres librairies, grandes ou petites, à ma plus grande surprise.
Comme vous et moi, cet éditeur se promenait sur le net, s'amusait à taper quelques mots clés qui lui plaisaient et le hasard l'a mené dans mon antre.
Je pense aussi que oui, dans l'ensemble, l'univers du livre reste centré sur Paris et certains livres sont édités grâce à quelques contacts. Est-ce vraiment la règle comme vous le répétez billet après billet ? Je n'en suis pas certaine. Et je crois intimement que le manuscrit d'un auteur du fin fond de la province, envoyé par voie postale, d'une signature inconnue a ses chances. Utopie ? Peut-être. Pourtant, j'ai une amie qui a vu son livre édité et qui a cumulé les dédicaces durant tout l'automne, comme ça, suite à l'envoi de son manuscrit, par la poste.
Gardons espoir, chère Wrath et surtout, travaillons sans cesse nos écrits, ils ne pourront que gagner en maturité et force. Et ma foi, s'il se trouve que nous ne sommes pas doués pour l'écriture, ayons l'honnêteté de se l'avouer...
;-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats