Ma Photo

Twitter

  • Follow wrath_lmj on Twitter

Mon ancien blog

Revues littéraires

« Un écrivain méconnu accuse Grasset de plagiat | Accueil | Le speed-dating pour trouver un agent littéraire »

03 octobre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

l'affligeant

Ce qui est amusant, c'est que la majorité des lecteurs sont des lectrices... donc si on en croit le pouvoir des marchés, elles devraient faire la loi ! He bien non ! comme en politique, elles votent en majorité pour des hommes... triste, non ?

Femmes que j'aime

Faux: Busnel, par ex, a invité plein de femmes à ses deux dernières émissions et a fait la part belle aux premiers romans dont celui de Carole Fives. http://www.lexpress.fr/culture/livre/francois-busnel-a-lu-que-nos-vies-aient-l-air-d-un-film-parfait-par-caroles-fives_1157071.html
Il y a trois ans Carole Fives était une wannabe qui écrivait sur un site d'écrivains amateurs. Maintenant elle a publié deux livres ( en 2010 un recueil de nouvelles salué par le prix Technikart) et elle a les honneurs de la presse et tout ça sans aucun piston (sur le site d'écrivains amateurs, elle ne plaisait pas aux apparatchicks) mais juste parce qu'elle a du talent !
Les nanas publiées par piston il y en a beaucoup, mais ce ne sont pas celles qui durent, comme Marie-Hélène Lafon repérée depuis longtemps par les lecteurs avisés. On peut avoir un lectorat de qualité sans être un homme et sans être médiatisé comme les machines de guerre que cite Wrath.

salut

@ femmes que j'aime. Alors si on a du talent, on est obligatoirement publié?
Et si on ne l'est pas, c'est qu'on n'en a pas...

Au fond, le débat se résumerait à ça?

?

Inévitables ou indispensables?

Ivan

Archi-faux et orienté puisque le seul écrivain français vivant vraiment indispensable, et que le monde entier nous envie, est une femme : Christine Angot !

osée

parce que les femmes n'ont pas le droit d'être désespérées.

Marc Macheau

Les femmes lisent, les hommes écrivent. Ca fait une sorte de parité.

baboune

Le petit monde politique, comme vous dîtes, n'est guère sexiste : il ne cesse de voter des lois liberticides qui obligent à féminiser tous les lieux de pouvoir. Signe d'une décadence avancée.

sophie

il ne faut pas croire le figaro!

brutus

La décadence pour qui ? Pour les hommes, assurément. Hin hin. Les temps changent. Il faut savoir se résigner. Grande leçon de vie que la résignation, cher baboune (n'est-ce pas là le nom d'un singe ?).

baboune

@brutus
La décadence pour tous : l'émasculation de la vieille Europe ne profitera certainement pas à la majorité des femmes.
Mais baboune regarde avec le sourire du sage le suicide de l'Occcident.

Dogo

les écrivains sont en majorité des tantes... donc si on réfléchi vraiment... il y a que des filles qui lisent (surtout dans les coïtés de lecture )et qui donc publient... CQ-FD (Femme Dominante)...

roger cointreau

La femme et le livre ?

Elle rôde autour de la table
Nous amuse ou nous accable
C'est selon qu'il s'agit
De quiconque ou d'un ami

Video meliora proboque deteriora sequor

Machu Pêchu

@ Dogo: "si on réfléchi vraiment." Qu'est ce que ça doit être quand "on" ne réfléchit pas. Rien entravé à votre logique en boule de schmurz.
Vous arrivez de la planète Mars?

Sans compter Cointreau qui poétise en latin. Putain, ce site est de plus en plus décadent. Un côté fin de race des livres.

Sinon, les "coïtés de lecture", c'est pas mal.

yvette

"Tous des mâles, tous des privilégiés du petit milieu germanopratin"

Oh ! faut pas taper sur ma clientèle ! Elle a de la classe et elle paye rubis sur ongle ! C'est pas avec vos wanabees juvéniles et fauchés que je vais m'en sortir moi ! et puis, je vais vous le dire : ils ont de la conversation... et pas que... encore bien verts certains... je ne parle pas du Madiano, toujours à la recherhe d'une Dora... mais le Pivot il a encore de la force dans les bras... et pas que dans les bras...

Le tapin de Saint Germain


Bob

Il ne faut pas se baser sur cet article ridicule du Figaro. Les femmes sont de plus en plus lues et louées pour leur talent. L'évènement littéraire de septembre 2012, c'était le festival America avec la venue de Toni Morrison et de Louise Erdrich. Et puis il suffit de regarder les ventes de livres pour voir que la parité est presque là.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

PODWRATH: interviews d'écrivains et éditeurs

S'abonner aux PODWRATH

stats